inféoder

(Mot repris de inféodassent)

inféoder

v.t. [ du lat. feodum, fief ]
1. Mettre qqn, qqch sous la dépendance de : Inféoder une administration à l'État soumettre
2. Au Moyen Âge, donner une terre en fief à un vassal.

s'inféoder

v.pr.
Se mettre sous la dépendance de ; s'affilier à : Cette organisation s'est inféodée à un parti s'affranchir de, s'émanciper

INFÉODER

(in-fé-o-dé) v. a.
Terme de jurisprudence féodale. Donner une terre pour être tenue en fief.
Mon cher comte [de Grignan], bon jour ; vous voilà donc dans votre château qui était autrefois une place dont Frédéric inféodait les gens [SÉV., 611]
Fig. S'inféoder, v. réfl. Se donner à une personne, à un parti, à une opinion, comme un vassal faisait à son seigneur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Disme infeodée, acquise par l'Eglise, n'est sujette à retrait [LOYSEL, 434]
    Rentes infeodées non rachetables sont reputées feodales [ID., 517]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. in, en, dans, et feudum, fief (voy. FIEF).

inféoder

INFÉODER. v. tr. T. de Jurisprudence féodale. Donner une terre pour être tenue en fief. Inféoder des héritages. Domaine inféodé.

S'INFÉODER signifie, figurément, Se lier à une personne, à un parti ou à une opinion, comme un vassal était lié à son seigneur. Il s'inféoda au parti vainqueur. Un homme inféodé à un parti, à une coterie.

Synonymes et Contraires

inféoder

verbe inféoder
Mettre sous la dépendance de.

inféoder (s')

verbe pronominal inféoder (s')