infatuation

INFATUATION

(in-fa-tu-a-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Prévention sotte en faveur de quelqu'un ou de quelque chose.
Moi, immobile, je considérais le changement si subit qu'opère un excès de colère et un comble d'infatuation [SAINT-SIMON, 56, 194]
Dubois n'oublia rien pour confirmer Canillac dans son infatuation pour Stairs [ID., 437, 78]

ÉTYMOLOGIE

  • Infatuer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

infatuation

INFATUATION. n. f. Satisfaction excessive et ridicule que l'on a de soi, des mérites que l'on s'attribue, des avantages que l'on possède. On ne peut le guérir de son infatuation. Il est dans une grande infatuation de sa noblesse, de son opulence, de son mérite.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

infatuation


INFATUATION, s. fém. INFATUER, v. act. [Infatu-a-cion, tu-é.] Ils expriment une prévention ridicule et excessive en faveur de quelqu'un ou de quelque chôse. "Son infatuation est extrême. "Qui vous a infatué de cet homme, de ce livre? "Le monde vous dédaigne; et cependant vous en êtes toujours plus infatués. Chemin. "Il s'est infatué, ou il est infatué de cette femme, de cette opinion.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

infatuation

nom féminin infatuation
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions