infertile

(Mot repris de infertiles)

infertile

adj.
Litt. Qui n'est pas fertile : Terre infertile improductif, infécond [litt.], stérile ; productif

INFERTILE

(in-fèr-ti-l') adj.
Qui n'est pas fertile.
Contrées infertiles [VAUGELAS, Q. C. 431]
Si vous êtes sensible à la compassion, ne me refusez pas, dans ces vastes pays, quelque coin de terre infertile [FÉN., Tél. XX]
Sans l'amitié, quel antre ou quel sable infertile N'eût été pour le sage un désirable asile, Quand du Tibre avili le sceptre ensanglanté Armait la main du vice et la férocité ? [A. CHÉN., Ép. I]
Fig.
Et comme mes soupirs, ma peine est infertile [RÉGNIER, Élég. I]
Il sait que les lauriers sont des plantes infertiles qui ne donnent au plus que de l'ombre et qui ne valent pas les moissons et les fruits dont la paix est couronnée [VOIT., Lett. 74]
Sus donc, ne perdons plus en discours infertiles Le temps qu'il faut donner aux effets plus utiles [MAIRET, Sophon. V, 5]
Les mêmes pensées poussent quelquefois tout autrement dans un autre que dans leur auteur : infertiles dans leur champ naturel, abondantes étant transplantées [PASCAL, Espr. géom. II]
Mais je ne suis repu que d'espoirs infertiles [, le Libraire du pont Neuf, 1644, dans Rev. de l'instr. publ. 22 févr. 1866]
Quoi ! dis-je tout chagrin, dans ma verve infertile, Des vertus de mon roi spectateur inutile.... [BOILEAU, Épît. I]
Laissant de Galien la science infertile, D'ignorant médecin devint maçon habile [ID., Épigr. IX]
Sujet, matière infertile, sujet, matière qui fournit peu de choses à dire.
Les parents de l'athlète étaient gens inconnus, Son père un bon bourgeois, lui sans autre mérite ; Matière infertile et petite [LA FONT., Fab. I, 14]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Considerans icelle nostre dite ville estre assise en mer, en pays infertile, et n'y a aucun entretenement que le fait et entre-cours de la marchandise [, Ordonn. oct. 1488]
  • XVIe s.
    Tout arbre qui est privé de sa fleur est infertile [PARÉ, XVIII, 38]
    Terroir infertile [DESPORTES, Cléonice, 63]
    ....Disant que les terres grasses et molles font les hommes mols, et les fertiles les esprits infertiles [MONT., II, 338]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et fertile ; provenç. infertil ; ital. infertile ; du latin infertilis.

infertile

INFERTILE. adj. des deux genres. Qui n'est pas fertile. Un champ, un sol infertile. Des terres infertiles. Pays infertiles.

Fig., Un esprit infertile. Sujet, matière infertile, Sujet, matière qui fournit peu de choses à dire.

infertile

Infertile, Infoecundus, Infoelix.

infertile


INFERTILE, adj. Stérile, qui n'est pas fertile. "Champ infertile, terres infertiles. — Fig. Esprit infertile, sujet infertile. — Il est plus de la poésie que de la prôse, aussi bien qu'infertilité. L'Acad. les met sans remarque.
   Les parens de l'Athlète étoient Gens inconus;
   Son père un bon bourgeois, lui sans autre mérite,
   Matière infertile et petite.
       La Font.
  Quoi, dis-je tout chagrin, dans ma verve infertile.
  Des vertus de mon Roi spectateur inutile, etc.
       Boil.
Voiture dit aussi que les lauriers sont des plantes infertiles. "Terres froides et infertiles. BUFON.

Synonymes et Contraires

infertile

Traductions

infertile

infertile

infertile

עקר (ת)

infertile

onvruchtbaar, dor

infertile

άγονος