infidèle

(Mot repris de infidele)
Recherches associées à infidele: infidélité

infidèle

adj.
1. Qui n'est pas fidèle, en partic. dans le mariage : Un époux infidèle adultère, inconstant, volage
2. Qui ne respecte pas sa promesse, son engagement : Un romancier infidèle à son éditeur.
3. Qui n'exprime pas la vérité, la réalité ; inexact : Sa version des faits est infidèle mensonger ; correct, exact, juste elle décline, elle défaille
n.
1. Personne infidèle en amour.
2. Vieilli Qui ne croit pas au Dieu considéré comme le vrai Dieu : Une croisade contre les infidèles.

INFIDÈLE

(in-fi-dè-l') adj.
Qui n'est pas fidèle, qui ne remplit point ses devoirs, ses engagements.
Fidèle aux seuls Romains, à nous seuls infidèle, Celui qui nous aidait s'est détaché de nous [MAIRET, Mort d'Asdr. III, 3]
À mon plus doux espoir l'un [venger mon père] me rend infidèle ; Et l'autre [ne pas le venger] indigne d'elle [CORN., Cid, I, 6]
Trompés.... par nos flatteurs, parmi lesquels il faudrait peut-être compter des directeurs infidèles, que nous avons choisis pour nous séduire [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Que lui servit d'avoir mérité la confiance intime de la cour, d'en soutenir le ministre [Mazarin] deux fois éloigné, contre sa mauvaise fortune, contre ses propres frayeurs, contre la malignité de ses ennemis, et enfin contre ses amis ou partagés, ou irrésolus, ou infidèles ? [ID., Anne de Gonz.]
Sans se fier à ces extraits mal digérés et souvent tracés à la hâte par des mains infidèles ou négligentes qui confondent les droits et défigurent une bonne cause [FLÉCH., Lamoign.]
Et qui sait si déjà quelque bouche infidèle Ne l'a point averti de votre amour nouvelle ? [RAC., Baj. IV, 5]
Une complaisance vous rendait infidèle au devoir, elle vous le rend encore [MASS., Carême, Inconst.]
Qui ne garde pas la fidélité dans l'amour ou le mariage.
Les flots ont englouti cet époux infidèle [RAC., Phèdre, II, 1]
Il faut se croire aimé pour se croire infidèle [ID., Andr. IV, 5]
Une femme infidèle, si elle est connue pour telle.... de la personne intéressée, n'est qu'infidèle ; s'il la croit fidèle, elle est perfide [LA BRUY., III]
Particulièrement. Qui commet des soustractions, en parlant d'un employé, d'un commis, d'un domestique. Un commis infidèle. Un comptable infidèle.
Sur quoi on ne peut pas ou on ne peut plus compter.
Je n'ai que trop connu leurs larmes infidèles [VOLT., Orph. III, 1]
Le destin des combats peut vous être infidèle [DELAVIGNE, Vêp. sicil. I, 2]
Qui n'a pas la vraie foi.
Race infidèle, me reconnaissez-vous à cette fois ? suis-je votre juge, suis-je votre Dieu ? [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Elle [Esther] gagna le cœur du roi son mari, et fit d'un prince infidèle un illustre protecteur du peuple de Dieu [ID., Reine d'Anglet.]
Qui manque à la vérité, inexact, en parlant des personnes. Narrateur infidèle. Même sens, en parlant des choses.
Est-ce donc vous, seigneur ? et les bruits infidèles N'ont-ils semé de vous que de fausses nouvelles ? [CORN., Perth. III, 4]
Qui peut vous avoir fait ce récit infidèle ? [RAC., Baj. III, 4]
Mémoire infidèle, mémoire faible et peu sûre d'elle-même. Miroir, glace infidèle, miroir, glace qui ne reproduit pas exactement l'image. Traduction infidèle, traduction qui ne rend pas exactement l'original. Substantivement. De belles infidèles, nom qui a été donné à des traductions qui avaient la prétention d'orner et d'embellir l'original.
S. m. et f. Celui, celle qui manque à la fidélité, à la foi promise.
Je ne souhaite nulle prospérité à M. de Monmouth ; sa révolte me déplaît ; ainsi puissent périr tous les infidèles à leur roi ! [SÉV., 22 juill. 1685]
Celui, celle qui manque à la foi de l'amour ou du mariage.
Du moins mon infidèle est d'un rang au-dessous [CORN., Sert. I, 3]
L'infidèle s'est vu partout enveloppé [RAC., Andr. V, 3]
Il n'y travaillera que trop bien, l'infidèle [ID., ib. II, 1]
Vulcain travailla pour son infidèle quand il voulut lui faire oublier le cruel affront qu'il lui fit devant les dieux [MONTESQ., Gnide, ch. I]
Celui ou celle qui n'a pas la vraie foi.
Le mari infidèle est sanctifié par la femme fidèle, et la femme infidèle est sanctifiée par le mari fidèle [SACI, Bible, St Paul, 1re ép. aux Cor. VII, 14]
Quand on s'attache ou tout à fait à la foi, comme les catholiques, ou tout à fait à la raison humaine, comme font les infidèles [BOSSUET, Expos. de la doct. de l'Égl. 12]
Je ne viens pas ici, messieurs, renouveler dans vos esprits le triste souvenir d'une mort que vous avez déjà pleurée ; laissons aux infidèles ces longues et sensibles douleurs que la religion ne modère pas [FLÉCH., Lamoign.]
Si quelque infidèle, Écoutant nos discours, allait nous déceler ! [RAC., Esth. II, 9]
Entrez dans la bourse de Londres.... là le juif, le mahométan et le chrétien traitent l'un avec l'autre comme s'ils étaient de la même religion, et ne donnent le nom d'infidèles qu'à ceux qui font banqueroute [VOLT., Dict. phil. Presbytérien.]
C'est lui qui, de canons couvrant les Dardanelles, à tuer les chrétiens instruit les infidèles [ID., Tactique.]
Terme de théologie. Infidèle négatif, celui qui n'a jamais connu l'Évangile. Infidèle positif, celui qui, connaissant l'Évangile, a refusé de le recevoir.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. infizel, enfizel ; espagn. infial ; ital. infedele ; du lat. infidelis, de in.... 1, et fidelis, fidèle.

infidèle

INFIDÈLE. adj. des deux genres. Qui ne garde point la foi promise, Qui ne remplit point ses engagements, ses devoirs. Être infidèle à son ami. Messager, dépositaire infidèle. Un mari, une femme infidèle et elliptiquement, comme nom, Un infidèle, une infidèle. Ami infidèle. Domestique infidèle. Serviteur infidèle.

Par extension, La victoire, la fortune lui devint infidèle, L'abandonna.

Mémoire infidèle, Mémoire faible, qui retient mal, inexactement. Narrateur, traducteur, interprète infidèle, Qui manque à la vérité, qui est inexact. On dit de même Rapport infidèle. Copiste infidèle. Cette traduction est infidèle. Portrait infidèle. Copie infidèle. Miroir, glace infidèle.

Il signifie encore Qui n'a pas la vraie foi. Les nations, les peuples infidèles. Une race infidèle. Substantivement, L'infidèle n'aura point de part au royaume de Dieu. Prêcher, convertir les infidèles.

infidele

Infidele, Infidelis.

infidèle


INFIDèLE, adj. INFIDèLEMENT, adv. INFIDÉLITÉ, s. f. [3eè moy. aux 2 premiers, é fer. au 2d; 4ee muet.] 1°. Déloyal, déloyauté, manque de foi, trahison. Infidèle apliqué aux persones, se dit ou seul: époux, épouse, ami infidèle; ou avec la prép. à (le datif) Femme infidèle à son mari. Apliqué aux chôses, il se dit toujours sans régime. "Raport, récit infidèle, où l'on déguise la vérité. Mémoire infidèle, qui manque au besoin. = 2°. Qui n'a pas la vraie foi. "Les peuples, les Nations infidèles; et substantivement, les infidèles: être pire qu'un infidèle.
   INFIDèLEMENT, d'une manière infidèle. "Agir infidèlement avec.... raporter les chôses infidèlement.
   INFIDÉLITÉ, se dit dans tous les sens d'Infidèle. "Noire, horrible infidélité. "L'infidélité d'un domestique, d'un ami, d' une femme. Faire, comettre une infidélité.
   Avec tant de mérite, avec tant de beauté,
   Vous n'avez pas dû craindre une infidélité.
       Destouches.
Infidélité de la mémoire, d'un récit, d'un raport. "Les Juifs sont obstinés dans leur infidélité.

Synonymes et Contraires

infidèle

adjectif infidèle
1.  Littéraire. Qui trahit un engagement.
déloyal, parjure, traître -littéraire: félon.
2.  Qui commet une infidélité.
3.  Littéraire. Qui manque d'exactitude.
erroné, inexact, mensonger -littéraire: rétif.
Traductions

infidèle

unfaithful, faithlessבוגד (ז), מנאף (ז), נאפן (ז), נואף (ז), נַאֲפָן, נוֹאֵף, מְנָאֵף, בּוֹגֵדontrouw, heidens, onbetrouwbaar, onnauwkeurig, heiden, trouweloosάπιστοςinfielinfedeleخَائِنnevěrnýutrountreuinfieluskotonnevjeran不貞な부정한utroniewiernyневерныйotrogenไม่ซื่อสัตย์sadakatsizkhông chung thủy不诚实的 (ɛ̃fidɛl)
adjectif
qui ne tient pas ses engagements un ami infidèle une épouse infidèle

infidèle

[ɛ̃fidɛl] adj
[mari] → unfaithful
(RELIGION)infidel