infime

(Mot repris de infimes)

infime

adj. [ du lat. infimus, le plus bas ]
Très petit ; minime, infinitésimal : Il ne garde qu'un pourcentage infime sur les recettes dérisoire, insignifiant ; considérable, excessif léger, minuscule ; immense

INFIME

(in-fi-m') adj.
Placé le plus bas, en parlant d'une hiérarchie, d'une série quelconque. Les rangs infimes de la société.
Les insectes, qu'on doit regarder comme les espèces infimes de la nature [BUFF., Quadrup. t. III, p. 105]
Un genre s'étend à plusieurs espèces ; un genre suprême n'en a point au-dessus de lui ; une espèce infime n'en a point au-dessous d'elle [DIDER., Opin. des anc. phil. (stoïcisme)]
Substantivement. Les infimes, ceux qui occupent le plus bas rang dans un ordre quelconque.

REMARQUE

  • Infime n'admet ni plus ni moins ; il est le superlatif d'inférieur.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    J'entens que les bas tu sublimes, Et que les haults tu face infimes [, Nat. à l'alch. err.]
  • XVIe s.
    N'y ayant souvent nul moyen entre la supreme et infime fortune [MONT., I, 314]
    Comme entre les bestes les poissons sont infimes.... [CHARRON, Sagesse, I, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Catal. infim ; espagn. et ital. infimo ; du lat. infimus, superlatif de inferus, infère.

infime

INFIME. adj. des deux genres. Qui est placé le plus bas. Il se dit surtout au figuré. Les rangs infimes de la société.

On l'emploie aussi comme synonyme de Tout petit. Une somme infime. Une dose infime (d'un remède).

Synonymes et Contraires
Traductions

infime

minute, tiny, fractional, lowestזעום (ת), מזערי (ת), מִזְעָרִי, זָעוּםondeelbaarελάχιστοςinfimoTiny작은Tiny (ɛ̃fim)
adjectif
très petit des quantités infimes

infime

[ɛ̃fim] adj
(= minuscule) → minute, tiny
(= inférieur) → lowly