infirmier, ère

INFIRMIER, ÈRE

(in-fir-mié, miè-r') s. m. et f.
Celui, celle qui soigne et sert les malades dans une infirmerie, dans un hôpital. Adj. Aide infirmier. Caporal infirmier.
Dans certaines abbayes d'hommes, religieux qui est revêtu de l'office claustral dit infirmerie.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Comment, madame, dit l'enfermiere, vous estes de vous-mesme homicide [LOUIS XI, Nouv. XX]
    Item [le couvent] doit pain et vin aux enfermier et secretaire, quand ils font reparer les maisons de leurs offices [MIGNARD, Hist. des princ. fond. relig. du bailliage de la Montagne, p. 116]

ÉTYMOLOGIE

  • Infirme ; provenç. efermier, enfermer ; espagn. enfermero ; ital. infermiere.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INFIRMIER. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    Dam J. la Paintre, souenfremier de Saint-Remi (1347) [VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1141]