infortiat

INFORTIAT

(in-for-si-a) s. m.
Nom d'une subdivision du Corpus juris selon les glossateurs.
Je sais le code entier avec les authentiques, Le digeste nouveau, le vieux, l'infortiat [CORN., Ment. I, 6]
À ces mots il saisit un vieil infortiat Grossi des visions d'Accurse et d'Alciat [BOILEAU, Lutrin, V]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Enforçat [, Inventaire des livres de Charles VI, art. 46]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-latin, infortiatum, renforcé, de in.... 2, et force. Les glossateurs, sans donner à la collection le titre commun de Corpus juris, qui parut pour la première fois dans l'édition de Denis Godefroi (Lyon, 1583), la divisaient en 5 parties : 1° le digestum vetus, 2° infortiatum, 3° digestum novum, 4° codex, 5° volumen parvum. L'infortiat contenait une partie des Pandectes ou Digeste, depuis le 3e titre du 24e livre jusqu'à la fin du 38e livre. On est sans renseignement direct sur la cause de l'étymologie d'infortiat. Savigny (Hist. du dr. rom. au moy. âge, § 159, t. III, p. 307 de la tr. fr.) suppose que les glossateurs n'avaient d'abord retrouvé que le commencement du digeste : ce fut le digestum vetus ; puis la fin, ce fut le digestum novum, puis enfin la partie intermédiaire, qu'ils auraient dès lors appelée infortiat ou digeste renforcé.

infortiat

INFORTIAT. s.m. Nom du second volume du Digeste compilé sous Justinien.