infortune

infortune

n.f. [ lat. infortunium, de fortuna, sort, hasard ] Litt.
1. Manque de chance : Son infortune attirait la compassion de ses collègues adversité [litt.], malchance, malheur
2. (Souvent au pl.) Événement malheureux : Depuis son licenciement, il a connu de nombreuses infortunes calamité, catastrophe, revers
3. Fait d'être trompé par son conjoint, son partenaire : Elle n'a pas conscience de son infortune conjugale.

INFORTUNE

(in-for-tu-n') s. f.
La mauvaise fortune.
.... Quel triomphe pour lui De voir mon infortune égaler son ennui ! [RAC., Andr. II, 1]
Que je suis malheureuse, et par quelle infortune Faut-il que tous mes soins me rendent importune ! [ID., Brit. IV, 2]
L'homme est né pour souffrir. - Il est né pour changer. - Il change d'infortune.... [A. CHÉN., Idylles, le Mendiant]
L'infortune aigrit l'âme et la rend inflexible [M. J. CHÉN., Fénel. II, 3]
Au plur. Les revers de fortune.
Quand j'envisage de près les infortunes inouïes d'une si grande reine, je ne trouve plus de paroles... [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Il y a de certaines infortunes qui embellissent la beauté même, qui lui prêtent de la majesté [MARIV., Marianne, 2e part.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Quant les infortunes sont tristes, leur tristece est alegée par ce que leur amis se contristent et douloient avecques eulz [ORESME, Eth. 289]
  • XVe s.
    Et conterons comment il vint en Portingal et de la infortune qu'une partie de ses gens eurent sur mer [FROISS., II, II, 119]
    Le fleal de la divine justice qui nous fiert [frappe] par l'adversité presente, nous doybt esmouvoir à prendre couraige pour nous jecter hors de ceste infortune [A. CHARTIER, Quadriloge, dans PALSGRAVE, p. 173, au mot masculin.]
  • XVIe s.
    Pourtant n'est-ce pas sans cause que le bonhomme Phoenix, en priant Achilles, luy allegue ses infortunes [AMYOT, Com. discerner le flatteur de l'ami, 57]
    Aultre infortune est advenu : les pillards et briguans desrobboyent grain et pain par les champs [RAB., Pant. II, 61]
    En ce monde fortune et infortune abonde [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 292]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. infortunium, de in.... 1, et fortuna, fortune.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INFORTUNE. - HIST. Ajoutez :
  • XIIIe s.
    Buer [à bien, heureusement] fustes nées, quant forcloses Estes de lui [le monde] et de ses choses ; En s'amour a tant d'enfortume, Tous ses amanz en enfertume [infirmité, maladie] [GAUTIER DE COINSY, les Miracles de la sainte Vierge, p. 724, éd. abbé Poquet.]

infortune

INFORTUNE. n. f. Revers de fortune. Dans cette acception, il ne s'emploie guère qu'au pluriel. De grandes infortunes. Faire le récit de ses infortunes. Au milieu de tant d'infortunes son âme resta sereine. La mort termina ses infortunes.

Il signifie aussi, mais surtout dans le style soutenu, Mauvaise fortune, adversité. Tomber dans l'infortune. Vivre dans l'infortune. Je plains son infortune. Illustre infortune.

infortuné

INFORTUNÉ, ÉE. adj. Qui est tombé dans l'infortune. Prince infortuné. Reine infortunée. Par extension, Vie infortunée. Jours infortunés. Sort infortuné.

Il s'emploie comme nom dans le style soutenu. Secourir les infortunés.

infortuné

Infortuné, Adjectif, m. acut. Nom composé de la preposition In, et de ce nom Fortuné, Infortunatus. C'est Male fortunatus, Quem mala fortuna insectatur. L'Italien dit aussi Infortunato, et Sfortunato. Desfortuné, Quem bona sors missum fecit. Mais l'Espagnol use du mot Grec, disant Desdichado, ce que le Grec dit dustukhês, Infortunatus. Et Desdicha, ce que le Grec dit dustukhia, Infortunium. Et Dicha, ce que le Grec dit tukhê, Fortuna, troquant, sans plus, la consone tenve en sa moyenne.

infortune

Infortune, substantif, f. penac. Male fortune, Fortune contraire et adverse, Infortunium.

infortune


INFORTUNE, s. f. INFORTUNÉ, ÉE, adj. [4e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Malheur. Malheureux. Ceux-ci sont de tous les styles: les aûtres conviènent mieux dans le style élevé. "Tomber dans l'infortune. "Grand dans l'infortune. "L'infortune est bien propre à raprocher les hommes dans tous les climats. St. Pierre.
   Epouse vertueuse autant qu'infortunée.
       La Chaussée.
Prince infortuné. — Infortuné Prince sonerait mal: mais, infortunés guerriers; infortuné trésor ne déplaisent pas, comme infortunés hôtes. (Hist. d'Angl.) Cet infortuné Roi (An. Litt.) Cet infortuné globe. (Linguet.)

Synonymes et Contraires

infortune

nom féminin infortune
1.  Littéraire. Situation difficile.
bonheur -littéraire: félicité.
2.  Littéraire. Événement malheureux.
bien, chance, coup de chance, coup de veine -familier: coup de pot -littéraire: bonne fortune.
Traductions

infortune

ביש מזל (ז), מרוד (ז)rampspoed, klapατυχίαmisfortuneUnglück不幸ulykke불행olycka (ɛ̃fɔʀtyn)
nom féminin
événement malheureux

infortune

[ɛ̃fɔʀtyn] nfmisfortune