inhospitalier, ière

INHOSPITALIER, IÈRE

(i-no-spi-ta-lié, liè-r') adj.
Qui n'est point hospitalier. Un peuple inhospitalier. Il se dit des lieux dans le même sens. Terre inhospitalière.
Sans craindre ni les fables du pays, ni le nom d'inhospitalière qu'on donnait à cette mer [D'ABLANCOURT, Lucien, Toxaris.]
Les syrtes inhospitalières [SCARRON, Virg. IV]
Moins inhospitalière, Sur ses rapides gonds elle [cette porte] roulait naguère [LEMERCIER, J. Shore, V, 5]
Familièrement. Vin inhospitalier, vin que l'invité ne peut pas boire avec plaisir.
Qui a le caractère inhospitalier, en parlant de choses.
Les Égyptiens avaient en horreur tous les étrangers, et se croyaient souillés s'ils mangeaient avec eux : les Juifs prirent d'eux cette coutume inhospitalière et barbare [VOLT., Philos. Bibl. expliq. Gen. note h.]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et hospitalier. Au XVIe siècle, on disait de préférence inhospitable.