inimitié

Recherches associées à inimitié: animosité, aversion, inimitée, postérité

inimitié

n.f. [ lat. inimicitia, de amicus, ami ]
Sentiment durable d'hostilité ; antipathie : Vous allez vous attirer l'inimitié de vos collègues animosité, haine ; affection, amitié, sympathie
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

inimitié

(inimitje)
nom féminin
amitié sentiment de haine, d'hostilité envers qqn avoir de l'inimitié pour qqn
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

INIMITIÉ

(i-ni-mi-tié) s. f.
Sentiment contraire à l'amitié.
L'inimitié qui règne entre nos deux partis [CORN., Sert. III, 2]
Après les vains efforts de mes inimitiés, Sauve-moi de l'affront de tomber à leurs pieds [ID., Rod. V, 4]
Nous contestons tous les jours sur des bagatelles qui font le sujet de nos inimitiés [BOURDAL., Myst. Trinité, t. I, p. 501]
Pour moi, quelque péril qui me puisse accabler, Sa seule inimitié [de Junie] peut me faire trembler [RAC., Brit. III, 7]
L'inimitié succède à l'amitié trahie [ID., Bérén. I, 3]
Sa vaine inimitié n'est pas ce que je crains [ID., Phèdre, I, 1]
Les plus grandes inimitiés produisent moins de crimes que le fanatisme [VOLT., Mœurs, 176]
Toute satire en attire une autre et fait naître souvent des inimitiés éternelles [ID., Lett. Pezai, 9 mars 1767]
Vous voyez quelle ardente et fière inimitié.... [ID., Adélaïde, II, 7]
Par extension, antipathie qui existe entre certains animaux. Il y a de l'inimitié entre le lièvre et le lapin.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Laid est qu'entre vus ad si grant enemistié [, Th. le mart. 111]
  • XIIIe s.
    Hé mere Diu, regardez m'en pitié, Qui voz servanz gardés d'anemistié [, Cité dans COUSSEMAKER, l'Art harmonique, p. 229]
    Quant om at mauvais respitié, Trueve l'an puis l'anemistié ; Car li mauz fruiz ist de male entente [RUTEB., 167]
  • XIVe s.
    Il gasterent les champs par grande ennemistié [BERCHEURE, f° 59 recto.]
  • XVIe s.
    Qui lors cogneust [eût connu] mon extresme tourment, Bien eust [eût eu] le cœur rempli d'inimitié, Si ma douleur ne l'eust meu à pitié [MAROT, I, 160]
    Paulina [la femme de Sénèque].... envers laquelle il [Néron] n'avoit nulles particulieres inimitiez [MONT., III, 185]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. enemistat ; espagn. enemistad ; portug. inimizade ; du lat. fictif inimicitatem, de inimicus, ennemi. Inimicitia aura donné enemesse, comme pigritia, paresse. La lettre s qui se trouve dans les anciennes formes représente la syllabe ci.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

inimitié

INIMITIÉ. n. f. Aversion qu'on a pour quelqu'un, et qui ordinairement dure longtemps. Inimitié cachée, ouverte, déclarée. Inimitié héréditaire. Inimitié enracinée, irréconciliable. Il existait entre ces familles d'anciennes inimitiés. Avoir de l'inimitié pour une personne. Concevoir de l'inimitié contre quelqu'un. Encourir l'inimitié de quelqu'un.

Il se dit, par extension, de l'Antipathie naturelle qui existe entre certains animaux. Il y a de l'inimitié, une inimitié naturelle entre le chien et le chat.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

inimitié

Inimitié, Inimicitia.

Allumer l'inimitié des gens à l'encontre d'aucun, Faces inuidiae alterius subiicere.

Causer quelque inimitié, Offensionem contrahere.

Inimitiez qu'on a envers son pere, Paternae inimicitiae.

Inimitiez sont sorties entre eux, Extiterunt inimicitiae inter eos.

Concevoir inimitiez, Inimicitias concipere.

Acquerir inimitiez, Contrahere inimicitias, Colligere inimicos.

Encourir et acquerir l'inimitié ou malegrace d'aucun, Offensam suscipere et subire.

Endurer les inimitiez d'aucun, Subire inimicitias.

Esmouvoir inimitiez contre soy, Incendere in se odia.

Qu'on reçoive et endure inimitiez, Inimicitiae subeantur.

Qui avoit inimitiez avec Scipion, Cui inimicitiae cum P. Scipione intercedebant.

Les Ambassadeurs ont rapporté toutes choses d'inimitié, Legati retulerunt omnia hostilia.

Se mettre en l'inimitié et haine d'autruy pour un autre, Inimicitias in se capere ob aliquem.

Se mettre en inimitié d'aucun, Inimicitias suscipere.

Ne tenir point d'inimitié contre aucun, Deponere inimicitias.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

inimitié


INIMITIÉ, s. f. [I-nimi-tié: dern. é fer.] Haine, aversion. "Avoir, concevoir de l' inimitié contre quelqu'un. "Encourir son inimitié.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

inimitié

nom féminin inimitié
Sentiment de haine.
animosité, antipathie, aversion, haine, hostilité, ressentiment -littéraire: animadversion.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

inimitié

אויבות (נ), דבָב (ז), אוֹיְבוֹת

inimitié

enmity, feud

inimitié

malamikeco

inimitié

inimicizia

inimitié

Feindschaft

inimitié

vijandschap

inimitié

敵意

inimitié

fjendskab

inimitié

fiendskap

inimitié

[inimitje] nfenmity
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005