injuste

(Mot repris de injustes)

injuste

adj.
1. Qui n'est pas conforme à la justice, à l'équité : L'arrestation de ce dissident politique est injuste arbitraire, inique [sout.] illégitime, inéquitable ; équitable, juste, légitime
2. Qui n'agit pas avec justice, équité : Ne soyez pas injuste avec lui, il a fait beaucoup d'efforts. Le père a été injuste dans son testament partial ; impartial
n.m.
Ce qui est contraire à la justice : Le sentiment du juste et de l'injuste injustice

INJUSTE

(in-ju-st') adj.
Qui n'est point juste, en parlant des personnes.
Quand on craint d'être injuste, on a toujours à craindre [CORN., Pomp. I, 1]
Et, demeurant incapable d'être touché des intérêts d'autrui, il est non-seulement rebelle à Dieu, mais encore insociable, intraitable, injuste, déraisonnable envers les autres.... [BOSSUET, Concupisc. X]
A-t-il plié sous la grandeur, lorsqu'elle s'est trouvée injuste ? [FLÉCH., Duc de Mont.]
Un injuste guerrier, terreur de l'univers [BOILEAU, Sat. X]
Que, malgré les complots d'une injuste famille... [RAC., Phèdre, V, 7]
Qui n'est pas juste, en parlant des choses.
Que d'une injuste offense il aura, quoi qu'il tarde, Le juste châtiment [MALH., II, 12]
Il a toujours rejeté ce qui était faible et injuste, étant captif [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Déraisonnable et mal fondé. Des prétentions injustes.
Cette pensée n'est ni injuste ni ridicule, quand on ne sait point ce qui vient d'arriver [SÉV., 608]
De votre injuste haine il n'a point hérité [RAC., Phèdre, V. 3]
Il se dit des personnes, dans un sens analogue.
Hé quoi ! toujours injuste en vos tristes discours [RAC., Andr. II, 2]
....D'où vient que d'un soin si cruel L'injuste Agamemnon m'écarte de l'autel ? [ID., Iph. III, 2]
Non, non, mon intérêt ne me rend pas injuste [ID., Brit. I, 1]
S. m. et f. Un injuste, une injuste, celui, celle qui est injuste.
Même aux yeux de l'injuste un injuste est horrible [BOILEAU, Sat. X]
S. m. Ce qui est injuste. La distinction du juste et de l'injuste.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quand je considere la grandeur incomparable de cette ame [César], j'excuse la victoire de ne s'estre peu despestrer de luy, voire en cette très injuste et très inique cause [MONT., III, 162]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. injust ; espagn. injusto ; ital. ingiusto ; du lat. injustus, de in.... 1, et justus, juste.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INJUSTE. Ajoutez :
    Injuste à, injuste à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose.
    Non, je ne serai pas, illustre Pellisson, Ingrat à tes bienfaits, injuste à ton beau nom [CORN., Lexique, éd. Marty-Laveaux.]

injuste

INJUSTE. adj. des deux genres. Qui n'a point de justice, qui agit contre les règles de la justice. Un maître injuste. Il fut injuste à mon égard, envers moi. Sa douleur le rend injuste.

Il signifie également Qui est contraire à la justice, à l'équité; ou Qui est déraisonnable, mal fondé. Une sentence injuste. Un châtiment injuste. Des moyens injustes. Des propositions injustes. Des prétentions injustes. Il est injuste de vouloir que... Un injuste mépris. D'injustes soupçons. Substantivement, La distinction du juste et de l'injuste.

injuste

Injuste, Iniustus.

Cela est injuste, Iniurium est.

injuste


INJUSTE, adj. INJUSTEMENT, adv. INJUSTICE, s. f. [Injus-te, teman, tice: 3e e muet aux 2 premiers.] Ils se disent de ce qui est contre la justice. "Homme, arrêt, sentence, guerre, demande injuste. "Moyens injustes. "Il a été condamné injustement. "Procédé plein d'injustice. "Comettre des injustices. "Il y a un Dieu, qui permet l'injustice des Hommes, et qui ne la fait pas. Le Comte de Valmont.
   INJUSTE, suit ou précède, au choix du Poète ou de l'Orateur. "La guerre la plus heureûse est le plus grand fléau des peuples, et une guerre injuste est le plus grand crime des Rois. "Une injuste censûre refroidit les talens. "Son injuste manie. Boil. "L'injuste fortune. Rouss.
   Quel est le prix d'une étude si dure?
   Le plus souvent une injuste censure.      id.
REM. Injustice, ne se dit au pluriel que quand on parle des éfets de l'injustice, et alors ce mot a un sens passif. "J'ai enduré de sa part de grandes injustices. Quand on veut parler du sentiment même oposé à la justice, à la droitûre, on doit se servir du singulier; et alors ce mot a une sens actif. La contrainte de la rime a fait dire à Voltaire.
   Le peuple, pour ses Rois, toujours plein d' injustices,
   Hardi dans ses discours, aveugle en ses caprices.
Le sens demandait plein d'injustice au singulier. = M. Moreau dit, faire injustice sans article. "Ils comencèrent toujours par suposer que le Souverain leur faisoit injustice. "Eudes veut prouver que le Roi lui-même lui a fait injustice. On dit bien, faire, rendre justice; mais je ne crois pas que l'usage admette faire injustice. C'est-là que l'analogie trompe, comme dans beaucoup d'ocasions.

Synonymes et Contraires

injuste

adjectif injuste
2.  Qui n'agit pas avec justice.
Traductions

injuste

unbillig, unfaironrechtvaardig, onredelijk, onbillijk, ongerechtig, onrechtmatig, ongegrond, oneerlijkunfair, unjust, wrongful, iniquitous, wrongבלתי מוצדק (ת), לא צודק (ת), בִּלְתִּי מֻצְדָּק, לֹא צוֹדֵקinjusturetfærdigάδικοςmaljustainjustoniesprawiedliwyorättfärdig, orättvisнеправый, несправедливыйingiusto, iniquaجَائِرnespravedlivýepäoikeudenmukainennepošteno不公平な불공평한urettferdiginjustoไม่ยุติธรรมhaksızkhông công bằng不公平的неоснователно (ɛ̃ʒyst)
adjectif
1. qui n'est pas juste Il est injuste avec elle.
2. qui est inégal un partage injuste

injuste

[ɛ̃ʒyst] adjunjust, unfair