innocemment

innocemment

[ inɔsamɑ̃] adv.
De façon innocente ; sans intention mauvaise : Elle a innocemment donné son adresse dans un forum sur Internet candidement ingénument, naïvement

innocemment

(inɔsamɑ̃)
adverbe
de façon innocente, sans volonté de mal faire jouer innocemment Elle avait innocemment révélé le secret de son ami.

INNOCEMMENT

(i-no-sa-man) adv.
Avec innocence, sans dessein de mal faire.
Vous en êtes la cause encor qu'innocemment [CORN., Poly. IV, 5]
Ses erreurs, ses écarts [de Louis XIII] vinrent d'un mauvais choix Dont il fut trop longtemps innocemment complice [ID., Sonnet sur Louis XII]
Tandis qu'innocemment, sans malice, comme un pauvre mouton [MOL., Préc. sc. 10]
Notre P. Bauny a bien appris aux valets à rendre tous ces devoirs-là [les services dans toutes sortes d'intrigues] innocemment à leurs maîtres, en faisant qu'ils portent leur intention, non pas au péché dont ils sont les entremetteurs, mais seulement au gain qui leur en revient [PASCAL, Prov. VI]
La simplicité d'une vie particulière qui goûte doucement et innocemment ce peu de biens que la nature nous donne [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Présentement que je vois qu'il ne sert de rien de vivre innocemment et de son mieux ; que les méchants n'ont qu'à inventer pour être crus, bien qu'on connaisse et leur noirceur et leur mauvaise foi [, Lettre de Madame, 2e femme du frère de Louis XIV, dans Revue German. t. XXI, p. 184]
L'ignorance d'une fille est cause qu'elle s'ennuie, et qu'elle ne sait à quoi s'occuper innocemment [FÉNEL., Éduc. filles, ch. II]
Ils jouent innocemment et aussi lestement que de petits chats [BUFF., Quadrup. t. III, p. 387, dans POUGENS]
L'amour innocemment est entré dans mon cœur [DUCIS, Abufar, III, 6]
Il n'a jamais su rire innocemment [GENLIS, Veillées du chât. t. III, p. 20]
Niaisement, sottement.
Il tombe encore innocemment dans la même faute.... aussi est-ce un bon homme [DESC., Rem. sur les 7e object. 7]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cette jeune deesse, aussi fiere que belle, Erroit sans passion ainsi qu'il luy plaisoit, Et bien qu'innocemment mille playes faisoit [DESPORTES, Élégies, II, 5, advanture premiere.]

ÉTYMOLOGIE

  • Innocent, et le suffixe ment ; Berry, innocentement ; bourg. ignoçaman ; ital. innocentemente.

innocemment

INNOCEMMENT. adv. Avec innocence, sans dessein de mal faire, sans fraude ni tromperie. Je ne voyais point de mal à parler avec cette personne, je l'ai fait innocemment. On ne saurait agir plus innocemment. Parole dite innocemment. Fam., Le plus innocemment du monde.

Il signifie aussi Sottement, niaisement. Il vint innocemment raconter la sottise qu'il avait faite.

innocemment

Innocemment, Innocenter.

innocemment


INNOCEMMENT, adv. INNOCENCE, ou INOCENCE, s. f. INOCENT, ENTE, adj. et subst. [Inosaman, sance, san, sante: 3e br. au 1er, lon. aux aûtres, 4ee muet.] Inocent, 1°. En parlant des persones, qui n'est point coupable, qui est exemt de crime. "Il est inocent du crime dont on l'acuse. "Il a été reconu inocent. = Subst. il a ce même sens au pluriel. "Protéger ou persécuter les innocens. — Au singulier, quand il est seul, il signifie ordinairement un benet, un imbécille, un homme simple et sans malice. "C' est un inocent. "Vous êtes bien inocent de croire ce que l'on vous a dit. Au fém. il a un sens moins ridicule: "Une paûvre inocente. — On ne l'emploie en bone part et dans son sens naturel que quand il est oposé à coupable. "Il vaut mieux sauver mille coupables que de faire mourir un inocent. "Il ne sufit pas de renvoyer un inocent absous, il faut encôre lui laisser la liberté de demander vengeance de la calomnie. Cochin. Dans cette phrâse, le mot absous détermine le sens d'Inocent. = 2°. En parlant des chôses, qui ne nuit point. "Remède inocent. = 3°. Pur et candide: "Esprit innocent, âme inocente.
   INOCENCE, état de celui, qui est inocent. "Il a conservé son inocence. "Il a prouvé; on a reconu l'inocence de ses vûes. = L'âge d' inocence; l'enfance. = Trop grande simplicité. "Cet homme est d' une grande inocence. "Admirez son inocence.
   Rem. Inocence est souvent personifié, et se dit pour les hommes inocens.
   Dieu vengeur de l'inocence.
       Le Franc.
INOCEMMENT, avec inocence, sans mauvais dessein. "Il a vécu inocemment. "Je l'ai fait inocemment. = Sotement, niaisement. "Il est venu inocemment raconter la sotise qu'il avoit faite.
   Rem. 1°. Inocent peut quelquefois marcher devant le substantif. "Les inocentes Bergères. Télém.
   Elle croit que l'hymen est un engagement,
   Dont son sexe est toujours l'inocente victime.
       La Chaussée.
  Offrez d'innocentes fêtes
  À~ l'Auteur de vos destins.
    Le Franc.
  Je puis lever au Ciel une innocente main.
       Thom.
On dirait en prôse: des mains inocentes: et peut-être faudrait-il aussi le dire en vers.
   Dans leurs flancs innocens tu conduisois sa main.
       Gress.
Dans leurs inocens flancs serait insuportable.
2°. Le peuple confond ridiculement les divers sens d'inocent. Marivaux fait dire inocemment à une fille de boutique, au sujet de quelqu' un qui avait été mis en prison par méprise: "Si jamais quelqu'un a eu la mine d'un innocent, c'étoit vous assurément. Elle voulait dire: a eu l'air d'être inocent.
   3°. Inocence n'a point de pluriel. Un Auteur a dit: leurs innocences. On dit, même en parlant de plusieurs, leur inocence.

Synonymes et Contraires

innocemment

adverbe innocemment
Sans intention mauvaise.
candidement, ingénument, naïvement, simplement -littéraire: purement.
Traductions

innocemment

innocentemente

innocemment

αθώα

innocemment

無辜

innocemment

순수

innocemment

[inɔsamɑ̃] advinnocently