inonder

(Mot repris de inondés)
Recherches associées à inondés: translate

inonder

v.t. [ lat. inundare, de unda, onde, flot ]
1. Couvrir d'eau un terrain, un lieu : La rivière en crue a inondé plusieurs villages noyer, submerger
2. Mouiller abondamment ; tremper : Ferme le rideau de la douche pour ne pas inonder la salle de bains arroser, éclabousser
3. Affluer au point d'envahir complètement ; se trouver en grand nombre dans : Les aoûtiens inondent la plage déferler sur encombrer
4. Répandre abondamment dans : Inonder les supermarchés de jouets au moment de Noël remplir ; vider

s'inonder

v.pr.
Répandre abondamment sur soi ; s'asperger : Elle s'est inondée d'eau de Cologne.

inonder


Participe passé: inondé
Gérondif: inondant

Indicatif présent
j'inonde
tu inondes
il/elle inonde
nous inondons
vous inondez
ils/elles inondent
Passé simple
j'inondai
tu inondas
il/elle inonda
nous inondâmes
vous inondâtes
ils/elles inondèrent
Imparfait
j'inondais
tu inondais
il/elle inondait
nous inondions
vous inondiez
ils/elles inondaient
Futur
j'inonderai
tu inonderas
il/elle inondera
nous inonderons
vous inonderez
ils/elles inonderont
Conditionnel présent
j'inonderais
tu inonderais
il/elle inonderait
nous inonderions
vous inonderiez
ils/elles inonderaient
Subjonctif imparfait
j'inondasse
tu inondasses
il/elle inondât
nous inondassions
vous inondassiez
ils/elles inondassent
Subjonctif présent
j'inonde
tu inondes
il/elle inonde
nous inondions
vous inondiez
ils/elles inondent
Impératif
inonde (tu)
inondons (nous)
inondez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais inondé
tu avais inondé
il/elle avait inondé
nous avions inondé
vous aviez inondé
ils/elles avaient inondé
Futur antérieur
j'aurai inondé
tu auras inondé
il/elle aura inondé
nous aurons inondé
vous aurez inondé
ils/elles auront inondé
Passé composé
j'ai inondé
tu as inondé
il/elle a inondé
nous avons inondé
vous avez inondé
ils/elles ont inondé
Conditionnel passé
j'aurais inondé
tu aurais inondé
il/elle aurait inondé
nous aurions inondé
vous auriez inondé
ils/elles auraient inondé
Passé antérieur
j'eus inondé
tu eus inondé
il/elle eut inondé
nous eûmes inondé
vous eûtes inondé
ils/elles eurent inondé
Subjonctif passé
j'aie inondé
tu aies inondé
il/elle ait inondé
nous ayons inondé
vous ayez inondé
ils/elles aient inondé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse inondé
tu eusses inondé
il/elle eût inondé
nous eussions inondé
vous eussiez inondé
ils/elles eussent inondé

INONDER

(i-non-dé) v. a.
Couvrir d'eau.
On dirait que le ciel, qui se fond tout en eau, Veuille inonder ces lieux d'un déluge nouveau [BOILEAU, Sat. VI]
Pratiquer une inondation. On ouvrit les écluses, et on inonda la prairie.
Par exagération. Mouiller beaucoup. J'ai reçu l'averse ; j'ai été inondé. La sueur l'inondait.
Ah ! le voici ; les pleurs inondent son visage [VOLT., Alz. V, 4]
Ses pleurs l'inondaient, et sa voix ne laissait échapper que des mots entrecoupés [CHATEAUBR., Atala, Le drame.]
Inonder de sang, faire périr beaucoup de personnes.
Thèbes, avec raison, craint le règne d'un prince Qui de fleuves de sang inonde sa province [RAC., Théb. IV, 3]
Il ne reste que moi de ce sang glorieux Dont ton père et ton bras ont inondé ces lieux [VOLT., Zaïre, V, 10]
Le sang inonda Rome lors des proscriptions, beaucoup de personnes y furent mises à mort.
Fig. Il se dit des multitudes qui se répandent.
Du temple, orné partout de festons magnifiques Le peuple saint en foule inondait les portiques [RAC., Ath. I, 1]
Ils savent que, sur eux prêt à se déborder, Ce torrent, s'il m'entraîne, ira tout inonder [ID., Mithr. III, 1]
La désolation de la Perse redoublait de tous côtés ; les Turcs l'inondaient du côté de la Géorgie, l'ancienne Colchide [VOLT., Mœurs, 193]
Les Autrichiens disent qu'ils inonderont la France avec cent mille hommes l'année qui vient ; je n'en crois rien du tout [ID., Lett. d'Argental, nov. 1742]
Je découvrais la multitude qui inondait la place, et j'étais à portée d'entendre la lecture de la bulle In coena Domini [DUCLOS, Voy. Ital. Œuv. t. VII, p. 157, dans POUGENS]
Tel était à peu près l'état des choses en Égypte, lorsque cette contrée fut inondée de Grecs et de barbares qui y entrèrent à la suite d'Alexandre [DIDEROT, Opin. des anc. phil. (Égyptiens)]
Il se dit dans le même sens de ceux qui répandent les multitudes.
Xercès avait inondé le pays d'un si grand nombre d'hommes et d'animaux qu'ils avaient tari les fontaines [VAUGEL., Q. C. III, 10]
Par une autre métaphore, il se dit de toute chose qui, affluant, couvre et envahit.
L'idolâtrie qui inondait tout le genre humain [BOSSUET, Hist. II, 3]
Un torrent de fausses opinions inonda toute l'Angleterre [FLÉCH., Commendon, I, 10]
Tout cela s'engloutit dans le torrent des sottises dont on est inondé [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 4 juill. 1772]
Ah ! mon révérend père, apprenez-nous comment le mal inonde toute la terre [ID., Hist. d'un bon bramin.]
J'ai été inondé de lettres de Paris [ID., Lett. d'Alembert, 10 août 1776]
C'est à vous à m'inonder de nouvelles [ID., Lett. en vers et en prose, 43]
Conçois-tu quelle ivresse inondera mes sens ? [C. DELAV., Paria, V, 3]
Quand l'astre à son midi, suspendant sa carrière, M'inonde de chaleur, de vie et de lumière [LAMART., Médit. I, 16]
D'où me vient, ô mon Dieu, cette paix qui m'inonde ? [ID., Harm. I, 5]
Tristesse qui m'inonde, Coule donc de mes yeux ; Coule comme cette onde Où la terre féconde Voit un présent des cieux ! [ID., ib. IV, 5]
Il se dit semblablement de ceux qui procurent cet afflux.
Je ne m'étonne pas si ces hérétiques triomphent, ni s'ils inondent de leurs écrits artificieux toute la face de la terre [BOSSUET, 1er avert § 47]
Il va nous inonder des torrents de sa plume [BOILEAU, Lutr. IV]
V. n. Affluer comme une eau (emploi qui vieillit).
C'est son sang innocent [de Jésus] qui fait inonder sur nous les trésors des grâces célestes [BOSSUET, 2e serm. Compassion de la Ste Vierge, 1]
Voyant du haut de sa croix combien l'âme de sa mère était attendrie, et que son cœur ébranlé faisait inonder par ses yeux un torrent de larmes amères [ID., ib. 2]
Cette bouche divine [de Jésus] de laquelle inondaient des fleuves de vie éternelle [ID., 1er sermon, Pâques, I]
Inonder est présentement toujours actif, et c'est mal parler que de dire : le Pô qui avait inondé sur les terres voisines, Acad. Observat. sur Vaugelas, p. 564, dans POUGENS.
S'inonder, v. réfl. Se faire à soi-même une inondation. Les Hollandais aimèrent mieux s'inonder de leurs propres mains que de se soumettre à Louis XIV. Fig.
Et chacun tour à tour s'inondant de ce jus [le vin], Célébrer, en buvant, Gilotin et Bacchus [BOILEAU, Lutr. III]
Être inondé. Les plaines de la Hollande s'inondèrent facilement.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il [Dieu] ferit la pierre, e decururent ewes, e li doit [les fontaines] enunderent [, Liber psalm. p. 106]
    E mes rujemenz [rugissement] est alsi com aiwes [eaux] enundanz [, Job. p. 470]
  • XIIIe s.
    Lors croist li flum dou Nile et inonde la terre d'Égypte [BRUN. LATINI, Trésor, p. 153]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. énondé, inondé ; du lat. inundare ; de in, en, et unda, onde.

inonder

INONDER. v. tr. Submerger un terrain, un pays par un débordement d'eaux. Quand la rivière déborde, elle inonde tout le pays. Le Nil inonde l'Égypte en certaines saisons.

Il signifie, par exagération, Mouiller beaucoup. Cette pluie nous inonde. Les pleurs inondaient son visage.

Il se dit, figurément, des Nations, des grandes armées qui envahissent un pays, ou d'une Grande multitude qui se porte vers un même lieu. Les Goths, les Lombards inondèrent l'Italie. La campagne est inondée de soldats. La foule inondait les abords du Palais.

Il se dit aussi, et presque toujours par dénigrement, de Certaines choses répandues, multipliées avec une extrême profusion. Le pays est inondé de mauvais écrits, de mauvaises brochures. Salle inondée de lumière.

inonder

Inonder, Inundare.

Synonymes et Contraires

inonder

verbe inonder
1.  Mouiller abondamment.
2.  Littéraire. Envahir quelqu'un (sentiment).
3.  Se trouver en grande quantité.
4.  Répandre abondamment.
Traductions

inonder

flood, deluge, inundate, swampoverstromen, inunderen, onderwaterzetten, doornat maken, onder water zetten, overspoelen (met), overstelpen, overlopen, overgieten, onder water lopenהציף (הפעיל), זרזף )פיעל), שטף (פ'), הֵצִיףinundar, alagar, desbordarse, inundarseinundaralagar, inundar, extravasarinondare, allagare, dilagare, allagarsiيُغْرِقُ, يَفْيضُrozvodnit se, zaplavitblive oversvømmet, oversvømmeüberlaufen, überschwemmenπλημμυρίζωtulviapoplaviti氾濫させる, 氾濫する(...을) 범람시키다, 범람하다oversvømmezalać, zostać zalanymзатопить, затоплятьöversvämma, svämma överไหลบ่า ไหลล้น, ท่วมsu baskınına uğramak, su basmakngập, tràn ngập淹没洪水 (inɔ̃de)
verbe transitif
1. couvrir d'eau en débordant La rivière a inondé les caves.
2. figuré se répandre en très grand nombre La foule inonda les avenues de la ville.

inonder

[inɔ̃de] vt
[+ terrain, zone, maison] → to flood
(fig) (= remplir) [lumière, parfum] → to flood
(= submerger) inonder qch de qch → to flood sth with sth, to swamp with sth
inonder le marché de qch → to flood the market with sth