inquiété, ée

INQUIÉTÉ, ÉE

(in-ki-é-tè, tée) part. passé d'inquiéter
Privé de repos, de quiétude. Inquiété toute la nuit par les piqûres des cousins.
Qui est en butte à des attaques.
À la réserve de quelques frontières inquiétées quelquefois par les voisins [BOSSUET, Hist. III, 6]
Qui éprouve quelque agitation d'esprit par crainte et souci.
Et nous verrons bientôt son cœur inquiété Me demander pardon de tant d'impiété [CORN., Poly. III, 3]
Plusieurs de ses domestiques avaient été malheureusement nourris dans l'erreur que la France tolérait alors ; combien de fois l'a-t-on vu inquiété de leur salut, affligé de leur résistance, consolé par leur conversion ! [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
La Grèce en ma faveur est trop inquiétée [RAC., Andr. I, 2]
Non, quoi que vous disiez, mon âme inquiétée De soupçons importuns n'est pas moins agitée [VOLT., Œdipe, IV, 1]