inscrit, ite

INSCRIT, ITE

(in-skri, skri-t') part. passé d'inscrire
Écrit sur. Les noms inscrits sur une colonne.
Écrit dans. Inscrit sur la liste des jurés. Dette inscrite. Les orateurs inscrits pour et contre. Créancier inscrit.
La loi voconienne était faite pour régler la richesse, et non pas pour régler la pauvreté ; aussi Cicéron nous dit-il qu'elle ne statuait que sur ceux qui étaient inscrits dans le cens [MONTESQ., Esp. XXVII]
Terme de mathématique. Une figure inscrite. Un carré inscrit dans un cercle.
Ces lames sont autant de petits cônes inscrits les uns dans les autres, et dont le nombre est indéfini [BONNET, Consid. corps org. Œuvres, t. V, p. 297, dans POUGENS.]
S. m. Marin qui fait partie de l'inscription maritime. Inscrits provisoires, ceux qui n'appartiennent que provisoirement à l'inscription maritime.
Faire sécher le poisson [la morue, à Terre-Neuve], l'étaler le matin au soleil sur des grèves de galets aplanies.... le retourner à midi, le remettre en tas le soir.... telle est la tâche des inscrits provisoires, [, Revue des Deux-Mondes, 1er fév. 1864, p. 735]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INSCRIT. Ajoutez :
    Terme du turf. Cheval inscrit, cheval qui figure sur le programme officiel d'une course.