instar

instar

(alɛ̃staʀdə)
préposition
de la même manière que À l'instar des peintres expressionnistes, il préfère peindre au coucher du soleil.

INSTAR (À L')

(a-lin-star) loc. prépos.
À la manière de, à l'exemple de, de même que.
À l'instar du culte évangélique, il [Julien] essaya d'unir la morale à la religion [CHATEAUBR., Génie, I, 1, 1]

REMARQUE

  • À l'instar est une préposition décriée, dit Chifflet, Gramm. p. 127. À l'instar n'est plus décrié ; mais il a toujours quelque chose de technique qui en empêche l'emploi dans le haut style : Tailleur à l'instar de Paris.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et de la part des dits gens des comptes, auroit esté dit au contraire, qu'en l'an 1557 la dite chambre fut reglée à l'instar de celle de Paris ; et en l'année 1575, le dit instar fut jugé, parties ouïes [, Déclaration du roi, 5 août 1581]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. instar, ressemblance.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INSTAR. Ajoutez : - REM. Instar a été tiré de la locution à l'instar et employé comme substantif. Si l'on croit bon de disposer, à cet ennuyeux instar [à l'instar des abrégés géographiques], des cadres historiques, que l'enseignement devra s'efforcer de remplir, je n'y contredirai point, ALPH. KARR, Rev. du Monde catholique, XVIe année 25 fév. 1876, p. 410. On peut voir dans l'historique un exemple du XVIe siècle où instar est employé substantivement.

instar

INSTAR (À L'). loc. prépositive empruntée du latin. À la manière, à l'exemple de, de même que. Cet édifice est construit à l'instar des monuments gothiques. À l'instar des cours souveraines. À l'instar de Paris.

instar


INSTAR, (à l') adv. Terme de Pratique, emprunté du latin, où l'on dit ad instar. — À~ l'exemple, à la manière de... "À~ l'instar des compagnies supérieures.

Traductions

instar

wie

instar

כמו

instar

같은

instar

[ɛ̃staʀ] nm
à l'instar de → following the example of, like