instigateur. trice

INSTIGATEUR. TRICE

(in-sti-ga-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui instigue, qui pousse à faire quelque chose.
Un certain ecclésiastique que l'on prétend avoir été instigateur de cette belle affaire [MALH., Lettres, II, 33]
Il était instigateur de la persécution [MAUCROIX, Schisme, livre I, dans RICHELET]
Le diable, cet esprit superbe et jaloux de l'homme, fut l'instigateur des Juifs, comme il l'avait été de Caïn [BOSSUET, Élévat. sur myst. VIII, 3]
Un Anglais fanatique, nommé Felton, l'assassina [Buckingham] d'un coup de couteau, sans que jamais on ait pu découvrir ses instigateurs [VOLT., Mœurs, 176]
L'infâme Claudius, du crime instigateur, Fut de ma mort surtout le complice et l'auteur [DUCIS, Hamlet, II, 5]
Ainsi la nature, ayant fait de l'amour le lien de tous les êtres, l'a rendu l'instigateur de nos lumières et de nos plaisirs [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Obvier aux fraudes, malices et baras des dits lombarz usuriers, et de leurs flatteurs, promoteurs et instigateurs [, Ordonn. des rois de France, t. III, p. 645]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. istiguador ; espagn. instigador ; ital. instigatore, istigatore ; du lat. instigatorem, de instigare, instiguer.