instituteur, trice

INSTITUTEUR, TRICE

(in-sti-tu-teur, tri-s') s. m. et f.
Celui, celle qui institue, qui établit.
Saint Augustin ne fut jamais ni religieux, ni instituteur d'aucun ordre [PATRU, Plaidoyer 15, dans RICHELET]
Il est un des quatre premiers avec lesquels son instituteur [de l'Oratoire] en a posé les fondements [BOSSUET, Bourgoing.]
Comme Jésus-Christ son instituteur [de l'Église] est venu au monde pour renverser l'ordre que l'orgueil y a établi [ID., Serm. Septuag. Préambule.]
Vous enseignerez, vous baptiserez, et vous administrerez les sacrements, dont je [Jésus-Christ] suis l'instituteur [ID., 2e instr. sur les prom. de l'Égl. 38]
De relever les anciens établissements qui tombent, ce ne serait pas peut-être une œuvre moins méritoire ; mais elle serait plus obscure, et l'on n'aurait point le nom d'instituteur ou d'institutrice [BOURDAL., Pensées, t. I, p. 429]
Raymond Dupuy, premier grand maître et instituteur de la milice des hospitaliers [VOLT., Mœurs, 54]
Tel nous paraît être le but le plus important qu'une académie de médecine puisse se proposer ; tel a été l'espoir de ses instituteurs [CONDORCET, Bucquet.]
Celui qui donne des institutions à un peuple.
Une bonne institution pour la Pologne ne peut être l'ouvrage que des Polonais.... un étranger ne peut guère donner que des vues générales pour éclairer non pour guider l'instituteur [J. J. ROUSS., Pologne, 1]
Personne chargée de l'éducation et de l'instruction d'un ou de plusieurs enfants. Un habile instituteur. Une habile institutrice.
Pour assurer la félicité des Guaranis, en quelque nombre qu'ils fussent ou qu'ils pussent être, leurs instituteurs avaient originairement réglé, avec la cour de Madrid, que ces peuples ne seraient jamais employés aux travaux des mines, ni asservis à aucune corvée [RAYNAL, Hist. phil. VIII, 16]
Le principal défaut de tous les instituteurs est, comme l'observe Rousseau, de s'attacher moins à former leurs élèves qu'à les faire briller [GENLIS, Ad. et Théod. t. I, p. 73, dans POUGENS]
Plus particulièrement. Celui, celle qui tient une pension, une maison d'éducation, une école. Aujourd'hui, instituteur ne se dit plus que du maître d'école ; quand on veut parler de celui qui tient une pension, une maison d'éducation, on dit chef d'institution.
Instituteur primaire, institutrice primaire, celui, celle qui tient une école primaire.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. institutorem, de instituere, instituer.