insupportable

(Mot repris de insupportables)

insupportable

adj.
1. Que l'on ne peut supporter : Avoir une migraine insupportable insoutenable, intenable, intolérable ; supportable, tolérable
2. Se dit de qqn qui est difficile à supporter : Un collègue insupportable impossible, invivable ; charmant, délicieux

INSUPPORTABLE

(in-su-por-ta-bl') adj.
Qui ne peut être supporté, en parlant soit des personnes, soit des choses.
Comme il délivrerait vos yeux D'une insupportable présence [CORN., Agésil. III, 1]
La haine injuste de toute une ville, l'émotion séditieuse d'un peuple, la calomnie inventée faussement sont trois choses plus insupportables que la mort [SACI, Bible, Ecclésiastique, XXVI, 7]
Ce n'est pas que je souhaite que vous soyez sans ressentiment ; le coup [la mort de Pascal le père] est trop sensible, il serait même insupportable sans un secours surnaturel [PASCAL, Lettre sur la mort de son père]
Mlle du Plessis, qui est insupportable de vanité [SÉV., 16 oct. 1680]
En faisant que les maux qu'ils [les hommes] souffrent leur paraissent plus insupportables que ceux qu'ils prévoient [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Ne croyez pas que ses excessives et insupportables douleurs aient tant soit peu troublé sa grande âme [ID., Duch. d'Orl.]
Quelque peine qu'on ait à y être [à la cour], il est insupportable d'en être éloigné [FLÉCH., Mme de Mont.]
On lui tient compte de n'être pas toujours insupportable [LA BRUY., V]
Il y a de certaines choses dont la médiocrité est insupportable, la poésie, la musique, la peinture, le discours public [ID., I]
Le vilain bailli et son insupportable fils ne troublaient point cette scène touchante [VOLT., Ingénu, 19]
Je suis insupportable quand je souffre ; je me tapis dans ma cellule [ID., Lett. d'Argental, 20 juin 1767]
Insupportable à.
Ce seraient des fatigues insupportables à des âmes tièdes [FLÉCH., Serm. I, 94]
Voilà comme ce vice rend le pécheur insupportable à lui-même [MASS., Carême, Prologue.]
Ces Seize avaient acquis une autorité absolue, et devinrent dans la suite aussi insupportables à Mayenne qu'ils avaient été terribles au roi [VOLT., Ess. guerres civ. de France.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La peur est encore plus importune et insupportable que la mort [MONT., I, 64]
    Nous avons trouvé ceste despence estre insuportable, et qu'il seroit impossible de la continuer longuement pour n'avoir moyen d'y satisfaire [MARG., Lettres, 158]
    Si pensa que ce seroit chose honteuse et insupportable à luy, que.... [AMYOT, Thésée, 9]
    Christ a il voulu qu'on portast les charges insupportables qu'imposent les scribes et pharisiens ? [CALV., Inst. 965]
    Car tant de maux dont mon ame est coupable... Chargent mon dos d'un poids insupportable [DESPORTES, Œuvres chrest. XVIII, psal. 38]

ÉTYMOLOGIE

  • In ... 1, et supportable.

insupportable

INSUPPORTABLE. adj. des deux genres. Qui ne peut être supporté, souffert. Il sent des douleurs insupportables. Quel joug insupportable!

Il signifie, par extension, Qui est extrêmement désagréable. Cet homme est insupportable. Il est devenu insupportable à tout le monde. Une humeur insupportable. Cette façon d'agir, de parler est insupportable. Ses manières sont insupportables.

insupportable

Insupportable, à cause de sa puissance, Impotens.

Peine insupportable.

Synonymes et Contraires
Traductions

insupportable

unbearable, impossible, dreadful, insufferableבלתי נסבל (ת), קשה מנשוא (ת)ondraaglijk, onuitstaanbaar, vreselijk, ondeugend, ongemakkelijk, onverdraaglijkinsuportávelinsopportabile, micidiale, opprimenteلا يُحْتَمَلnesnesitelnýubærligunerträglichαφόρητοςinsoportablesietämätönnepodnošljiv耐えられない참을 수 없는uutholdelignieznośnyневыносимыйolidligซึ่งไม่สามารถทนได้dayanılmazkhông thể chịu đựng được无法忍受的 (ɛ̃sypɔʀtabl)
adjectif
1. que l'on ne peut pas supporter un bruit insupportable une douleur insupportable
2. qui est très pénible Cet enfant est insupportable.

insupportable

[ɛ̃sypɔʀtabl] adjunbearable