intéressé, ée

INTÉRESSÉ, ÉE

(in-té-rè-sé, sée) part. passé d'intéresser
Qui a un intérêt matériel. Intéressé dans cette affaire. Être intéressé à une chose, à faire une chose, y avoir intérêt, y être engagé par le motif de son intérêt.
Chacun est intéressé à le tromper [FÉN., Tél. II]
Qui a un intérêt moral.
Chimène est généreuse, et, quoique intéressée, Elle ne peut souffrir une lâche pensée [CORN., Cid, II, 3]
Au seul bien de la cause elle est intéressée [ID., Sertor. II, 2]
Et bien qu'intéressé dans la gloire de Rome [TRISTAN, M. de Chrispe, I, 3]
À l'honneur d'un époux vous-même intéressée [RAC., Iphig. III, 6]
Il se dit des choses, dans un sens analogue.
Mais ma gloire en leur perte est trop intéressée [CORN., Pomp. IV, 2]
En cela votre honneur est-il intéressé ? [TRISTAN, Panthée, III, 1]
Ne délibérons plus.... Ma gloire intéressée emporte la balance [RAC., Iphig. IV, 7]
Être intéressé dans, se dit quelquefois pour : figurer dans, être l'objet de.
Mais parliez-vous de moi quand je vous ai surpris ? Dans vos secrets discours étais-je intéressée ? [RAC., Bérén. II, 4]
À qui il importe. Très intéressé à savoir ce qui se passait.
Adieu, seigneur, j'y suis la plus intéressée [CORN., Sertor. I, 3]
Femmes, vieillards, enfants que le malheur accable, Tous sont intéressés à le trouver coupable [VOLT., Œdipe, III, 1]
Il se dit aussi des choses, dans un sens analogue. L'industrie intéressée aux découvertes de la science. Substantivement. Les intéressés, ceux à qui la chose importe.
Saisissant avec une facilité extrême toutes les affaires qu'on lui proposait ; les expliquant aux intéressés avec une clarté que souvent ils n'auraient pu eux-mêmes leur donner [CONDORCET, Maurepas.]
Que doivent penser les intéressés de l'opiniâtreté avec laquelle on les laisse dans l'ignorance de leur situation ? [RAYNAL, Hist. phil. II, 22]
Les mémoires de Cléry, falsifiés par ordre des intéressés, altèrent les paroles du roi martyr [Louis XVI], et tournent en moquerie les actions de la vertu et du malheur [CHATEAUBR., les Stuarts, Captivité du roi.]
Particulièrement, autrefois, ceux qui avaient intérêt dans les affaires du roi. Les intéressés dans les fermes. Les intéressés dans tel traité.
Qui est compromis.
Ma conscience n'y est pas intéressée [PASC., Prov. I]
Des cas où la religion seule était intéressée [ID., ib. XII]
Terme de chirurgie. Lésé. L'artère, intéressée dans l'opération, donna un flot de sang.
Qui éprouve de la bienveillance pour. Intéressé par l'aspect touchant de cette infortune.
Dont l'attention est appelée sur.... fixée sur.... Intéressé par le récit de ces aventures.
Qui est trop attaché à ses intérêts, qui a son profit particulier en vue dans tout ce qu'il fait.
Quoique je n'aie pas accoutumé d'être fort sensible aux choses qui regardent mon établissement, j'avoue que j'ai reçu celle-ci avec une extrême joie, et je me serais trouvé moi-même trop intéressé en cette occasion [VOIT., Lett. 72]
Et comme on ne veut point d'arbitre intéressé [CORN., Sophon. I, 4]
Je deviens la plus intéressée créature du monde, et je ne songe plus qu'à augmenter mon bien [MAINTENON, Lett. à l'abbé Gobelin, 1675, t. II, p. 42, dans POUGENS.]
Cette âme intéressée Nous ravit tout le fruit du sang de Ménécée [RAC., Théb. III, 3]
La géométrie [dont l'invention est attribuée au besoin de mesurer et de partager les terres] demanderait une âme plus intéressée que je ne l'ai [FONTEN., les Mondes, 1er soir.]
Étant devenus avares, intéressés, jusqu'à ne trouver aucun gain sordide [ROLLIN, Hist. anc. t. IV, p. 494, dans POUGENS]
Je voudrais que vous n'eussiez pas cette charge [affranchir les lettres], quoique je me figure que vous êtes aussi peu intéressé que moi [BAYLE, Lett. à la Croze, 24 sept. 1706]
Il se dit aussi de ce qui est inspiré, dicté par l'intérêt. Il faut se défier de la parfaite exactitude de ces documents plus intéressés qu'intéressants.
Le véritable amour n'est point intéressé [CORN., Pulch. II, 5]
Si c'est une demande intéressée que de demander les biens temporels, avec le reste des fidèles et toute l'Église [BOSSUET, Nouv. myst. X, 9]
Mon amitié pour lui n'est point intéressée [RAC., Alex. III, 6]
Les grâces, les honneurs, par moi seule versés, M'attiraient des mortels les vœux intéressés [ID., Brit. III, 4]
Et de tant de mortels à toute heure empressés à nous faire valoir leurs soins intéressés.... [ID., Esth. II, 3]
La générosité du roi, quoique intéressée, aurait dû lui gagner le cœur du comte [DUCLOS, Hist. de Louis XI, Œuvres, t. II, p. 262, dans POUGENS.]