intentionné, ée

INTENTIONNÉ, ÉE

(in-tan-sio-né, née ; en vers, de cinq syllabes) adj.
Qui a certaine intention.
M. de Vendôme arrivera affamé, et fort bien intentionné d'écumer ce qui reste d'argent dans cette province [SÉV., novembre, 1680]
Bien intentionné, mal intentionné, qui a de bonnes, de mauvaises intentions.
Il faut des fripons auprès des ministres même les mieux intentionnés [LA BRUY., VIII]
Avouez que si votre Allemand [Copernic] eût pu nous la faire perdre [la lune], il l'aurait fait volontiers ; car je vois dans tout son procédé qu'il était bien mal intentionné pour la terre [FONTEN., Mondes, 1er soir.]
C'est un homme très bien intentionné pour la bonne cause, mais il la sert bien mal en croyant lui faire du bien [VOLT., Lett. d'Argental, 1er mai 1775]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toutes les deux [armées] descamperent, et prirent la route de Lusignan, près d'où il y a un petit quartier du païs bon en perfection, où chacune estoit intentionnée de se venir loger [LANOUE, 648]

ÉTYMOLOGIE

  • Intension.