interpellation

interpellation

[ ɛ̃tɛrpelasjɔ̃] n.f.
1. Action d'interpeller : Il se retourna en entendant cette interpellation apostrophe
2. Sommation faite à qqn d'avoir à dire, à faire qqch : La police a procédé à plusieurs interpellations.
3. Demande d'explication adressée à un ministre par un membre du Parlement : Répondre à une interpellation sur la politique intérieure.

interpellation

(ɛ̃tɛʀpelasjɔ̃)
nom féminin
droit fait d'interroger qqn sur son identité procéder à une interpellation

INTERPELLATION

(l'Académie dit qu'on prononce les deux ll ; mais l'usage le plus ordinaire est de n'en faire sentir qu'une : in-tèr-pè-la-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action d'interpeller. Cette brusque interpellation me troubla. S. f. plur. En langage parlementaire, action de demander à un ministère des explications sur ses actes. Un député adressa des interpellations au ministre.
Terme de palais. Sommation, demande, interrogation. Sur l'interpellation de signer, il déclara ne savoir. Demande d'explications adressées à une partie ou à un témoin.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que il feissent leurs conseils et besongnes sans interpellacion [sans être troublés] [BERCHEURE, f° 55, verso.]
  • XVIe s.
    Donner des detorses et interpellations au chemin de vertu [, l'Amant ressuscité, p. 281, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. interpellationem, de interpellare, interpeller.

interpellation

INTERPELLATION. n. f. Action d'interpeller. Cette brusque interpellation me troubla.

Spécialement, en termes de Droit, il signifie Sommation à un témoin, à une des parties de s'expliquer sur la véracité ou la fausseté d'un fait. Sur l'interpellation de signer, il déclara ne savoir.

Il se dit, dans le langage parlementaire, d'Explications réclamées d'un ministre et qui sont généralement suivies d'un ordre du jour. Demande d'interpellation. Droit d'interpellation.

interpellation

Interpellation, Interpellatio.

interpellation


INTERPELLATION, s. f. INTERPELLER, v. act. [On pron. les 2 l: 2e ê ouv. 3eé fer. Intêrpél-la-cion, .] Ils expriment, en termes de Palais, l'action de sommer quelqu'un de répondre sur la vérité ou la fausseté d'un fait. "Je vous interpelle de dire la vérité. "Il fut interpellé de répondre. "Le Sénat, qui favorisoit le Luthéranisme, interpella l'Évêque. P. Fabre. "Il ne répondit point à l'interpellation.

Synonymes et Contraires

interpellation

nom féminin interpellation
Sommation faite à quelqu'un.
Traductions

interpellation

קריאת ביניים (נ), שאילתה (נ), שְׁאִלְתָּה

interpellation

call

interpellation

[ɛ̃tɛʀpelasjɔ̃] nf
(par la police)questioning
(POLITIQUE)interpellation, questioning