interposition

(Mot repris de interpositions)

interposition

n.f.
Action d'interposer ; fait de s'interposer : L'interposition d'un État entre deux pays belligérants entremise, médiation ; non-intervention

INTERPOSITION

(in-tèr-pô-zi-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Situation d'un corps interposé entre deux autres.
Pareilles interpositions causent les éclipses [BALZ., Disc. à la régente]
Wallis fut le premier qui crut que la longue interposition des terres et même des nuages fait paraître le soleil et la lune plus grands à l'horizon qu'au méridien [VOLT., Phil. Newt. II, 6]
On voit assez que mon but dans cette expérience était de m'instruire de la différence que l'interposition de l'eau mettrai dans les résultats [BONNET, Décolor. corps lum. Œuv. t. XI, p. 197, dans POUGENS.]
Par extension.
Il [Jésus-Christ] nous découvre.... le divin secret de tout impétrer par l'interposition de son nom [BOSSUET, Méd. sur l'Év. 2e part. 13e jour]
On jure par le nom de Dieu, et on le prend à témoin, afin que notre parole, faible par elle-même, devienne ferme et inviolable par l'interposition du nom de Dieu [ID., Médit. sur l'Evang. Serm. sur la montagne, 16e jour.]
Par extension et en termes de jurisprudence. Interposition de personne, action de remettre une libéralité à une personne qui ne la gardera pas et la transmettra à une autre qui ne pourrait la recevoir directement. Interposition de décret, jugement qui ordonne que le bien saisi sera vendu et adjugé par décret.
Fig. Intervention, médiation, surtout en parlant d'une autorité supérieure. L'interposition de l'autorité du prince.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le cartilage, lequel par son interposition conjoint toutes les vertebres ensemble, hors mis la premiere [PARÉ, IV, 16]
    En après seront incorporés la litharge.... sans faire aucune interposition de remuer [ID., XXV, 27]
    Il n'en fit [des honneurs], de sa vie, aucune brigue ni pourchas pour [par] soymesme, ny par interposition d'amys [CARLOIX, II, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. interpozicio ; espagn. interposicion ; ital. interposizione ; du latin interpositionem, de inter, entre, et positio, position.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INTERPOSITION.
    Ajoutez :
    L'électeur de Trèves ayant eu recours à son interposition et assistance [de Louis XIII], Elle [Sa Majesté] le garantit de la ruine dont il était menacé par les armes du roi de Suède [RICHELIEU, Lettres, etc. t. VI, p. 460 (1639)]

interposition

INTERPOSITION. n. f. État, situation d'un corps interposé entre deux autres. L'interposition de la terre entre le soleil et la lune. L'interposition de la lune entre le soleil et la terre. L'interposition d'un nuage empêche que les rayons du soleil ne viennent jusqu'à nous.

Il signifie aussi figurément Intervention, surtout en parlant d'une Autorité supérieure. L'interposition de l'autorité du souverain.

En termes de Jurisprudence, Interposition de personne, se dit en parlant d'un Acte fait par le moyen d'une personne interposée. La donation est nulle, il y a interposition de personne.

interposition

Interposition, Interpositio.

L'interposition de jugement, Diiudicatio.

Par interposition de temps, Per interualla.

Traductions

interposition

interposition

interposition

frapposizione