interprétation

(Mot repris de interpretation)

interprétation

n.f.
1. Action d'interpréter, de donner un sens à qqch : Une interprétation d'un passage de Sartre commentaire, explication
2. Action ou manière de représenter, de jouer, de danser une œuvre artistique : C'est une nouvelle interprétation de « Roméo et Juliette » de Prokofiev version
3. Traduction et exécution d'un programme informatique, instruction par instruction.

INTERPRÉTATION

(in-tèr-pré-ta-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Traduction d'une langue en une autre. L'interprétation en français d'un texte latin.
Explication de ce qu'il y a d'obscur ou d'ambigu en un texte. Ce passage ne peut recevoir de meilleure interprétation. L'interprétation des lois.
Je ne me suis permis cette interprétation des premiers versets de la Genèse, que dans la vue d'opérer un grand bien : ce serait de concilier à jamais la science de la nature avec celle de la théologie [BUFF., Époq. nat. Œuv. t. XII, p. 56]
Ils [les caraïtes, secte juive] rejettent les interprétations cabalistiques, mystiques et allégoriques, comme n'ayant aucun fondement dans la loi [DIDER., Opin. des anc. phil. (Juifs).]
Terme d'ancienne jurisprudence. Interprétation d'arrêt, explication que donnaient les cours souveraines sur ce qu'il pouvait y avoir d'obscur dans un arrêt.
Explication, par une induction positive, de certaines choses. L'interprétation de la direction des courants dans la mer. Explication imaginaire de certains phénomènes naturels. L'interprétation des songes, du vol des oiseaux.
Action de prendre en bonne ou mauvaise part des paroles, des actes, etc.
Expressions dont on ne peut tirer de bon sens que par de bénignes interprétations, ou, pour parler nettement, que par des gloses forcées [BOSSUET, Ét. d'orais. I, 1]
Quelle liberté s'est-elle donnée qui pût, je ne dis pas mériter une censure, mais souffrir une mauvaise interprétation ? [FLÉCH., Mar.-Thér.]
Terme de rhétorique. Sorte de répétition nommée autrement synonymie, figure analogue à l'insistance.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Si cum Rous al ermite retrait [raconte] sa visiun, E cum cil l'en dit bel l'entrepretatiun [BENOIT, II, 1007]
  • XIIIe s.
    David prophetisa par seule interpretation de Dieu et du Saint Esprit, qui li enseigna à dire toute sa naissance [du Christ] [BRUN. LATINI, Trésor, p. 54]
  • XIVe s.
    [Commissaires chargés de faire] la visitation, connoissance et interpretation du fouage des dits cuirs tannez [, Ord. des rois de Fr. t. V, p. 315]
  • XVe s.
    Ils demanderent l'interpretation et la segnifiance et le mystere du pain bis et de la peau de cheval [LOUIS XI, Nouv. LII]
  • XVIe s.
    Les fines gents remarquent bien plus curieusement et plus de choses, mais ils les glosent ; et, pour faire valoir leur interpretation.... ils ne se peuvent garder d'alterer un peu l'histoire [MONT., I, 233]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. interpretacio ; espagn. interpretacion ; ital. interpretazione, du latin interpretationem, de interpretari, interpréter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    INTERPRÉTATION.
    En un sens néologique, manière dont une pièce de théâtre est jouée.
    À chaque génération d'artistes, les œuvres de Corneille, de Racine, de Glück, de Mozart, se sont en quelque sorte renouvelées, transfigurées par une interprétation nouvelle, répondant aux idées et aux aspirations de chaque époque, [, l'Opinion nationale, 16 octobre 1874, 2e page, 1re col.]

interprétation

INTERPRÉTATION. n. f. Action d'interpréter ou Résultat de cette action. L'interprétation qu'on donne à ce passage est souvent fausse. Trouvez une autre interprétation. Interprétation allégorique. Cette phrase ne peut recevoir de meilleure interprétation. L'interprétation des lois. L'interprétation des conventions. L'interprétation des songes, des augures. On donne à toutes vos paroles, à toutes vos actions une mauvaise interprétation, de dangereuses, d'étranges interprétations. Cette action peut recevoir, peut souffrir diverses interprétations. Ce passage est sujet à interprétation.

En termes d'art dramatique, L'interprétation d'un rôle, d'une pièce de théâtre, La façon dont ce rôle, cette pièce sont compris et traduits par les acteurs.

interpretation

Interpretation, Interpretatio.

Synonymes et Contraires

interprétation

nom féminin interprétation
1.  Action d'expliquer un texte.
2.  Sens donné à quelque chose.
3.  Action ou manière de jouer.
Traductions

interprétation

interpretation, renderingביאור (ז), דרוש (ז), דרש (ז), ורסיה (נ) [גרסה], מדרש (ז), סיבור (ז), פענוח (ז), פתירה (נ), שחר (ז), פְּתִירָה, בֵּאוּר, מִדְרָשׁ, דְּרָשׁvertolking, (het) tolken, interpretatie, uitlegging, voordracht, verklaringερμηνείαinterpretaçãointerpretazioneAuslegung解釋fortolkningtulkinta해석tolkning (ɛ̃tɛʀpʀetasjɔ̃)
nom féminin
1. explication l'interprétation d'un texte littéraire
2. action de jouer un rôle ou un morceau de musique C'est une très bonne interprétation.

interprétation

[ɛ̃tɛʀpʀetasjɔ̃] nfinterpretation