interrogant, ante

INTERROGANT, ANTE

(in-tè-ro-gan, gan-t') adj.
Terme de grammaire. Qui marque l'interrogation. Point interrogant.
Le censeur médiocre ne voit qu'à demi la beauté du plan général ; j'aimerais autant le voir occupé de l'orthographe, des points interrogants et des virgules [FÉN., t. XXI, p. 251]
On dit plus ordinairement : point d'interrogation.
Qui a la manie d'interroger, de questionner sans cesse.
Voilà un jeune drôle bien interrogant, à ce qu'il me semble [DANCOURT, la Gazette, sc. 15]
L'interrogant bailli, qui jusque-là s'était défié du personnage, conçut pour lui un profond respect [VOLT., Ingénu, 1]
L'interrogant bailli fit ce jour-là plus de questions qu'il n'en avait fait dans toute la semaine [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. interrogantem, de interrogare, interroger.