interrogation

interrogation

n.f.
Demande, question ou ensemble de questions : Des interrogations indiscrètes demande contrôle, épreuve
Interrogation directe,
interrogation posée directement à l'interlocuteur, sans l'intermédiaire d'un verbe : « Comment vas-tu ? » est une interrogation directe.
Interrogation indirecte,
interrogation posée par l'intermédiaire d'un verbe comme savoir, demander, etc. : « Il lui a demandé pourquoi elle était partie aussi vite » est une interrogation indirecte.
Point d'interrogation,
signe de ponctuation (?) placé à la fin d'une interrogative directe ; fig., question non résolue, chose incertaine, imprévisible : Est-ce qu'il viendra ? C'est le grand point d'interrogation.

INTERROGATION

(in-tè-ro-ga-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action d'interroger. Les interrogations qu'on lui fit le troublèrent. Il s'est dit pour interrogatoire.
S'il [Fouquet] continue, ses interrogations lui seront bien avantageuses [SÉV., à Pompone, 18 nov. 1664]
On a continué aujourd'hui ses interrogations sur les octrois ; M. le chancelier avait bonne intention de pousser M. Fouquet aux extrémités [ID., 27 nov. 1664]
Figure de rhétorique par laquelle l'orateur adresse à son adversaire ou au public une ou plusieurs questions auxquelles il sait bien qu'on ne répondra pas ; en d'autres termes, il met ses assertions sous la forme interrogative. Cicéron commence une de ses Catilinaires par cette interrogation : Jusques à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ?
Terme de grammaire. Point d'interrogation, point dont on se sert dans l'écriture pour marquer l'interrogation et que l'on figure ainsi ?.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Bien souvent une interrogation ou une narration nous ouvrent la porte pour entrer en libre remonstrance [AMYOT, Comm. discerner le flatteur, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. interrogatio, enterrogacio ; espagn. interrogacion ; ital. interrogazione ; du lat. interrogationem, de interrogare, interroger.

interrogation

INTERROGATION. n. f. Action d'interroger. Il a bien répondu aux interrogations qu'on lui a faites.

En termes de Grammaire, Point d'interrogation, Signe dont on se sert dans l'écriture pour marquer l'interrogation.

Interrogation directe, Celle qui a une des formes ordinaires de la phrase interrogative. Est-ce que vous partez? Quand partez-vous? sont des interrogations directes.

Interrogation indirecte, Celle qui, au lieu d'être isolée dans une phrase, y sert de complément d'objet d'un verbe. Dans : Dites-moi si vous partez, quand vous partez, je ne sais où vous allez, Si vous partez, quand vous partez, où vous allez sont des interrogations indirectes.

interrogation

Interrogation, Rogatio, Interrogatio, Percontatio.

Courtes et petites interrogations, Angustae interrogatiunculae.

Escrire les interrogations et confessions faites par quelqu'un pendant qu'il est sur la geine, Quaestionem conscribere.

Synonymes et Contraires

interrogation

nom féminin interrogation
Action d'interroger.
Traductions

interrogation

interrogation, question, questioning, test, queryשאלה (נ)ondervraging, overhoring, verhoor, vraagvorm, verzoekAbfrage, Befragung, Enquete, Frageανάκριση, διαγώνισμα, ερωτηματικό, ερώτηση, απορίαinterrogação, perguntainterrogazione, richiestaسُؤَالdotazforespørgselconsultakysymysupit疑問의문forespørselzapytanieвопросförfråganคำถามsorguthắc mắc疑问 (ɛ̃teʀɔgasjɔ̃)
nom féminin
1. question répondre à une interrogation
2. examen, évaluation des connaissances une interrogation écriteorale

interrogation

[ɛ̃teʀɔgasjɔ̃]
nf
[témoins] → questioning
(= question, demande) → question
(ÉDUCATION) une interrogation écrite → a written test
une interrogation orale → an oral test interrogations
nfpl (= doutes) → questions
il y a des interrogations sur qch → there are questions as to sth, questions could be asked as to sth