interrompre

(Mot repris de interrompiez)

interrompre

v.t. [ lat. interrumpere, de rumpere, briser ]
1. Rompre la continuité ou la continuation de : Il a interrompu son exposé arrêter ; continuer suspendre ; maintenir abandonner ; reprendre
2. Arrêter qqn dans son discours : Il m'interrompt tout le temps il me coupe la parole

s'interrompre

v.pr.
Cesser de faire qqch ; s'arrêter au cours d'une action : Elle s'interrompit pour répondre au téléphone elle arrêta de parler

interrompre


Participe passé: interrompu
Gérondif: interrompant

Indicatif présent
j'interromps
tu interromps
il/elle interrompt
nous interrompons
vous interrompez
ils/elles interrompent
Passé simple
j'interrompis
tu interrompis
il/elle interrompit
nous interrompîmes
vous interrompîtes
ils/elles interrompirent
Imparfait
j'interrompais
tu interrompais
il/elle interrompait
nous interrompions
vous interrompiez
ils/elles interrompaient
Futur
j'interromprai
tu interrompras
il/elle interrompra
nous interromprons
vous interromprez
ils/elles interrompront
Conditionnel présent
j'interromprais
tu interromprais
il/elle interromprait
nous interromprions
vous interrompriez
ils/elles interrompraient
Subjonctif imparfait
j'interrompisse
tu interrompisses
il/elle interrompît
nous interrompissions
vous interrompissiez
ils/elles interrompissent
Subjonctif présent
j'interrompe
tu interrompes
il/elle interrompe
nous interrompions
vous interrompiez
ils/elles interrompent
Impératif
interromps (tu)
interrompons (nous)
interrompez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais interrompu
tu avais interrompu
il/elle avait interrompu
nous avions interrompu
vous aviez interrompu
ils/elles avaient interrompu
Futur antérieur
j'aurai interrompu
tu auras interrompu
il/elle aura interrompu
nous aurons interrompu
vous aurez interrompu
ils/elles auront interrompu
Passé composé
j'ai interrompu
tu as interrompu
il/elle a interrompu
nous avons interrompu
vous avez interrompu
ils/elles ont interrompu
Conditionnel passé
j'aurais interrompu
tu aurais interrompu
il/elle aurait interrompu
nous aurions interrompu
vous auriez interrompu
ils/elles auraient interrompu
Passé antérieur
j'eus interrompu
tu eus interrompu
il/elle eut interrompu
nous eûmes interrompu
vous eûtes interrompu
ils/elles eurent interrompu
Subjonctif passé
j'aie interrompu
tu aies interrompu
il/elle ait interrompu
nous ayons interrompu
vous ayez interrompu
ils/elles aient interrompu
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse interrompu
tu eusses interrompu
il/elle eût interrompu
nous eussions interrompu
vous eussiez interrompu
ils/elles eussent interrompu

INTERROMPRE

(in-tè-rom-pr') , j'interromps, tu interromps, il interrompt, nous interrompons ; j'interrompais ; j'interromprai ; j'interromprais : j'interrompis ; interromps, interrompons ; que j'interrompe, que nous interrompions ; que j'interrompisse ; interrompant ; interrompu v. a.
Rompre la continuité ou la continuation d'une chose. La route est interrompue par un fossé.
Prête, sans me troubler, l'oreille à mes discours ; D'aucun mot, d'aucun cri n'en interromps le cours [CORN., Cinna, V, 1]
Mais les songes suivis et dont, à tout propos, L'horreur se rencontrant interrompt le repos.... [ROTR., Vencesl. IV, 1]
Ah ! marquis, que l'on voit de fâcheux tous les jours Venir de nos plaisirs interrompre le cours ! [MOL., Fâcheux, II, 7]
Les autels ne se plaindront pas que leur sacrifice soit interrompu par un entretien profane [BOSSUET, Bourgoing.]
Sommeil léger qui n'appesantit pas l'esprit, et qui n'interrompt presque point ses actions [ID., la Vallière.]
Jamais l'heure de l'oraison ne fut changée ni interrompue, pas même par les maladies [ID., Anne de Gonz.]
Pourquoi interrompre par ces idées funestes la relation glorieuse de ses honneurs et de ses charges ? [FLÉCH., Mme de Mont.]
La mollesse en pleurant.... Laisse tomber ces mots qu'elle interrompt vingt fois [BOILEAU, Lutrin, II]
Ou, si quelque chagrin en interrompt la course [de ses plaisirs] [RAC., Brit. II, 3]
Ne vous offensez pas si mon zèle indiscret De votre solitude interrompt le secret [ID., Bérén. II, 3]
Mais un trouble importun vient depuis quelques jours De mes prospérités interrompre le cours [ID., Ath. II, 5]
Son sommeil était souvent interrompu par les avis qu'il recevait [FÉN., Tél. XVII]
Votre vie n'a-t-elle pas été assez criminelle pour interrompre enfin une si affreuse carrière ? [MASS., Carême, Mot. de conv.]
Les astres de la nuit interrompent leur course, Les fleuves étonnés remontent vers leur source, Et Pluton même tremble en son obscur séjour [J. B. ROUSS., Circé.]
Une bombe qui tomba près de la salle de la comédie, n'interrompit point le spectacle [VOLT., Louis XIV, 21]
Terme de jurisprudence. Interrompre la possession, la prescription, la péremption, empêcher qu'une possession, une prescription, une péremption ne continue. La citation en justice.... interrompt la prescription, Code Napoléon, 2246.
Interrompre quelqu'un, empêcher qu'il ne continue de faire ce qu'il faisait.
Mais rien ne vient m'interrompre ; Je mange tout à loisir [LA FONT., Fabl. I, 9]
La mort dans ce projet m'a seule interrompu [RAC., Mithr. V, 5]
Empêcher de continuer à parler.
Ne répondez point avant que d'avoir écouté, et n'interrompez point une personne au milieu de son discours [SACI, Bible, Ecclésiastique, XI, 8]
Ah ! surtout ne m'interrompez point [MOL., D. Garc. IV, 8]
Don précieux, inestimable présent, si seulement la possession avait été plus durable ! mais pourquoi ce souvenir vient-il m'interrompre ? [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Oh ! pourquoi celui-là m'a-t-il interrompu ? Je ne dirai plus rien [RAC., Plaid. III, 3]
Pendant que vous lui répondez, il perd le fil de sa curiosité, vous interrompt, entame un autre sujet.... [LA BRUY., VIII]
Il écoutait tous mes récits, il ne m'interrompait jamais [PICARD, le Conteur, I, 3]
Familièrement. Sans vous interrompre, locution exprimant une sorte d'excuse de ce qu'on interrompt quelqu'un qui parle.
Léandre : Mais sans vous interrompre. - Céphise : Encore ! il m'interrompt [BOISSY, Babillard, sc. 9]
S'interrompre, v. réfl. Être interrompu. De pareilles occupations s'interrompent quand on veut.
Cesser de faire une chose. Cincinnatus labourait ; il s'interrompit en voyant l'envoyé du sénat. Couper le fil de ce que l'on disait.
La lettre qu'il [le prince de Condé mourant] a écrite au roi est la plus belle chose du monde, et le roi s'interrompit trois ou quatre fois par l'abondance des larmes [SÉV., 13 déc. 1686]
Tous entreprennent son éloge [de Turenne] ; et chacun, s'interrompant lui-même par ses soupirs et par ses larmes, admire le passé.... [FLÉCH., Turenne.]
Tout à coup, elle s'interrompait elle-même [FÉNEL., Tél. VII]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il entrerumpiet la pierre el desert, e abevrat els [, Liber psalm. p. 106]
  • XIIIe s.
    Et usages qui est aquis ou tenu ou deçà ou de là, n'antreront pas l'usage [, Livre de jost. 140]
  • XIVe s.
    Ils se leverent presque tous encontre luy, et entrerompirent son dit souvent [, Ménagier, I, 9]
  • XVe s.
    Avant qu'il eust fixé sa parole, les vilains plastriers lui entrerompirent, en niant [LOUIS XI, Nouv. XCVIII]
  • XVIe s.
    J'ay trouvé mauvais aux escrits de mon temps de voir les suittes des grandes affaires à tous coups entrerompues des discours de l'escholle, de livrets d'apologie, quelquefois de mauvaises rhytmes [D'AUB., Hist. I, 50]
    Depuis la S. Barthelemi, ce prince n'avoit repos que entrerompus de tressaux et de gemissemens [ID., ib. II, 129]
    Cette treve afin de recomancer le traitté de paix entrerompu [ID., ib. II, 178]
    Martius escouta les paroles de Volumnia sa mere sans l'interrompre [AMYOT, Cor. 56]
    Et bien souvent luy jettoient de la fange et des pierres, entrerompans les prieres et requestes qu'il faisoit au peuple [ID., Cicéron, 39]
    Celuy qui ne daigna interrompre la lecture de son livre pendant qu'on l'incisoit [MONT., I, 307]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. entrerompre ; du lat. interrumpere, de inter, entre, et rumpere, rompre.

interrompre

INTERROMPRE. v. tr. Couper, rompre la continuité d'une chose. Cette allée est interrompue par un fossé qui la traverse. On a fait une digue un batardeau pour interrompre le cours de la rivière. Les obstacles qui interrompent le cours d'un ruisseau.

Il signifie aussi Arrêter, empêcher, suspendre la continuation d'une chose. Interrompre un discours. Interrompre le fil du discours. On a interrompu la discussion. Interrompre le sommeil de quelqu'un. Ces événements interrompirent soudainement les négociations. La mort vint interrompre le cours de tant de victoires. Il se vit obligé d'interrompre son travail, ses études. Interrompre ses prières, ses méditations, le cours de ses méditations. Avec un nom de personne pour complément. On a interrompu l'orateur au milieu de son discours. Écouter quelqu'un sans l'interrompre. Interrompre quelqu'un dans ses prières. Pourquoi m'interrompez-vous? Il s'interrompit au milieu de son récit. L'orateur s'interrompit tout à coup.

En termes de Jurisprudence, Interrompre la possession, interrompre la prescription, interrompre la péremption, Empêcher qu'une possession, une prescription, une péremption ne continue.

Propos interrompu, Discours, conversation sans suite, sans liaison. Il se dit aussi d'une Sorte de jeu de société. Jouer au propos interrompu.

En termes de Botanique, Épi interrompu, Épi qui est entrecoupé d'un ou de plusieurs espaces sans fleurs.

interrompre

Interrompre, Interrumpere.

Interrompre la plaidoirie, Causarum actionem dirimere. B.

interrompre


INTERROMPRE, v. act. INTERRUPTION, s. f. [Intéronpre, rupcion: r forte, 2eé fer. dans le Rich. Port. on le marque comme moyen, et Dans le Dict. Gram. comme ouvert: je le crois fermé.] Interrompre, c'est empêcher la continuation. Il régit les persones et les chôses. "On l'a interrompu dans sa harangue, dans son travail: "On a interrompu deux fois le sermon. "J'ai été obligé d'interrompre cet ouvrage. = Dans le discours familier, on dit, sans vous interrompre, tout en interrompant: c'est pour faire une espèce d'excuse de ce qu'on interrompt le discours de quelqu'un. = Interruption, action d'interrompre, ou état de ce qui est interrompu. "La moindre interruption peut troubler un Orateur. "Interruption du travail, du comerce, etc.

Synonymes et Contraires

interrompre


interrompre (s')

verbe pronominal interrompre (s')
Cesser de faire quelque chose.
Traductions

interrompre

interrupt, stop, abort, discontinue, break, break in, butt in, cut short, disruptonderbreken, afbreken, interrumperen, opbreken, opheffen, schorsen, staken, stelpen, stoppen, stopzetten, in de rede vallenהפסיק (הפעיל), קטע (פ'), שיסע (פיעל)menceletukabbrechen, unterbrechenδιακόπτωinterrompereيُقاطِعُpřerušitafbrydeinterrumpirkeskeyttääprekinuti中断する방해하다avbryteprzerwaćinterromperпрерыватьavbrytaทำให้หยุดชะงักsözünü kesmekchen ngang打断中斷 (ɛ̃teʀɔ̃pʀ)
verbe transitif
1. faire cesser une action interrompre une conversation Leur voyage a été interrompu.
2. couper la parole Cesse de m'interrompre quand je parle.

interrompre

[ɛ̃teʀɔ̃pʀ] vt
[+ conversation, personne, cours] → to interrupt
[+ travail, voyage] → to break off, to interrupt [ɛ̃teʀɔ̃pʀ] vpr/vi → to break off