intersigne

(Mot repris de intersignes)

intersigne

n.m. [ anc. fr. entreseing, du lat. médiév. intersignum ]
Lien mystérieux qui existerait entre deux faits apparemment indépendants l'un de l'autre ; présage.

INTERSIGNE

(in-tèr-si-gn') s. m.
Ancien terme de marine. Marque.
Ajoutant lesdits témoins que sur l'ancre dont est cas, il y avoit bouée et orin pour marque et intersigne du lieu où elle étoit, [, Sentence rendue par le bailliage de St-Malo, 13 sep. 1670, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inter, entre, et signe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INTERSIGNE (in-tèr-si-gn'), s. m. Lien mystérieux que l'imagination se plaît à établir entre deux faits qui se produisent au même moment, souvent à de grandes distances l'un de l'autre, et dont l'un est considéré comme le pronostic de l'autre ; ainsi le portrait d'une personne aimée se détache de la muraille, et l'on apprend qu'au même moment cette personne est morte ; c'est une autre forme de la seconde vue (voy. VUE, n° 12).
    Dès le berceau, le chant des nourrices et leurs histoires de pronostics, de pressentiments qu'on nomme chez nous [en Bretagne] des intersignes [MAX RADIGUET, l'École de M. Toupinel, p. 76]
    L'intersigne, titre d'une nouvelle publiée dans la Revue des Arts par M. Vessière de l'Isle-Adam.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. inter, entre, et signe.