intimidé, ée

INTIMIDÉ, ÉE

(in-ti-mi-dé, dée) part. passé d'intimider
Et mon cœur attendri sans être intimidé [CORN., Poly. I, 1]
Mes soldats presque nus, dans l'ombre intimidés [RAC., Mithr. II, 3]
Je fus assez contente de la façon dont je m'étais tirée de cette première occasion, sans paraître embarrassée ni intimidée [STAAL, Mém. t. II, p. 124]
Elle approche à pas lents, l'air sombre, intimidé [VOLT., Sémiram. I, 1]