intimer

(Mot repris de intimions)

intimer

v.t. [ du bas lat. intimare, introduire, notifier ]
1. Signifier, déclarer avec autorité : Elle lui intima l'ordre de venir enjoindre [sout.], notifier
2. Dans le langage juridique, assigner devant une juridiction supérieure.

intimer

(ɛ̃time)
verbe transitif
signifier de façon autoritaire intimer un ordre

intimer


Participe passé: intimé
Gérondif: intimant

Indicatif présent
j'intime
tu intimes
il/elle intime
nous intimons
vous intimez
ils/elles intiment
Passé simple
j'intimai
tu intimas
il/elle intima
nous intimâmes
vous intimâtes
ils/elles intimèrent
Imparfait
j'intimais
tu intimais
il/elle intimait
nous intimions
vous intimiez
ils/elles intimaient
Futur
j'intimerai
tu intimeras
il/elle intimera
nous intimerons
vous intimerez
ils/elles intimeront
Conditionnel présent
j'intimerais
tu intimerais
il/elle intimerait
nous intimerions
vous intimeriez
ils/elles intimeraient
Subjonctif imparfait
j'intimasse
tu intimasses
il/elle intimât
nous intimassions
vous intimassiez
ils/elles intimassent
Subjonctif présent
j'intime
tu intimes
il/elle intime
nous intimions
vous intimiez
ils/elles intiment
Impératif
intime (tu)
intimons (nous)
intimez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais intimé
tu avais intimé
il/elle avait intimé
nous avions intimé
vous aviez intimé
ils/elles avaient intimé
Futur antérieur
j'aurai intimé
tu auras intimé
il/elle aura intimé
nous aurons intimé
vous aurez intimé
ils/elles auront intimé
Passé composé
j'ai intimé
tu as intimé
il/elle a intimé
nous avons intimé
vous avez intimé
ils/elles ont intimé
Conditionnel passé
j'aurais intimé
tu aurais intimé
il/elle aurait intimé
nous aurions intimé
vous auriez intimé
ils/elles auraient intimé
Passé antérieur
j'eus intimé
tu eus intimé
il/elle eut intimé
nous eûmes intimé
vous eûtes intimé
ils/elles eurent intimé
Subjonctif passé
j'aie intimé
tu aies intimé
il/elle ait intimé
nous ayons intimé
vous ayez intimé
ils/elles aient intimé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse intimé
tu eusses intimé
il/elle eût intimé
nous eussions intimé
vous eussiez intimé
ils/elles eussent intimé

INTIMER

(in-ti-mé) v. a.
Faire savoir, signifier avec autorité. On lui intima l'ordre de partir.
Voilà, mes frères, disait ce grand apôtre, ce que j'ai à vous intimer de la part de Dieu [BOURD., 3e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 105]
Terme de pratique. Faire une signification légale. Il lui a fait intimer la vente de ses meubles.
Appeler en justice, principalement en parlant d'une assignation pour procéder sur un appel. Il m'a fait signifier son appel, mais il ne m'a point intimé.
Les accusés n'auraient point de parties, s'ils n'eussent intimé leurs juges [GUYOT DE PITAVAL, Causes célèbres, t. I, p. 165]
Intimer un concile, assigner le lieu et le temps auxquels un concile doit se tenir.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Que l'on intime et fasse sçavoir au pape... [MATH. DE COUCY, Hist. de Charles VII, p. 713, dans LACURNE.]
  • XVIe s.
    Lesquels articles et points ainsi redigez, estoit l'advis du dit seigneur roy que l'on intimast alors le concile et non plus tost [M. DU BELLAY, 186]
    Je juray que d'ore en avant Je ne serois plus appelant Qu'aux cabarets les plus notables ; La soif, ma partie, intimant Devant les buveurs mes semblables [J. LE HOUX, XIV]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et esp. intimar ; ital. intimare ; du lat. intimare, introduire, et, par suite, faire connaître, déclarer, faire savoir, et, finalement, enjoindre ; de intimus, intime.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INTIMER. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    En enchargeant et intimant à celui ou ceux de qui lesdictes forteresses seront, qu'il y facent faire bon gait [, Mandements de Charles V, 1369, p. 325]

intimer

INTIMER. v. tr. Faire savoir, signifier avec autorité. On lui intima l'ordre de partir. Il lui a fait intimer la vente de ses meubles.

En termes de Droit, il signifie aussi Assigner pour procéder sur un appel. Il m'a fait signifier son appel, mais il ne m'a point intimé. Il l'a intimé en son propre et privé nom. Substantivement, L'intimé. L'intimée. L'appelant et l'intimé.

Intimer un concile se disait, dans le style ecclésiastique, pour Assigner le lieu et le temps auxquels un concile doit se tenir.

intimer

Intimer, act. acut. Est denoncer et faire asçavoir, Denuntiare, Il est fait du Latin Intimare, dont Martianus a usé. On en use aussi pour donner jour à la partie qui a obtenu de comparoistre par devant le juge de l'appel, et ce à la requeste de l'appelant, et en vertu du relief d'appel par luy obtenu, Prouocatoris nomine, prouocato vt statuta die, quo prouocatum est, praesto sit denuntiare, l'Italien dit aussi Intimare.

Intimer la guerre à un Prince, id est, signifier, denoncer.

Intimer, Faire adjourner en cas d'appel le juge, et intimer partie, Diem iudicij dicere ob rem perperam aut inique iudicatum, et eum ad curiam diplomate prouocare, secundum quem iudicatum est, Bud.

Intimer partie qu'il soit et compare, etc. Aduersario denuntiare vt diem ipsum, etc. B.

Faire intimer sa partie en cause d'appel, Prouocato prouocationem denuntiare, Prouocare aduersarium suum iudicio prouocatorio, B.

L'intimé, Prouocatus secundum quem sententia lata est, B.

Congé à l'intimé, Eremodicium secundum prouocatum datum, B.

Congé à l'intimé contre l'appelant, par faute de venir plaider sa cause d'appel, Eremodicium secundum prouocatum datum, contra prouocatorem actionem causae detrectantem, B.

Congé donné à l'intimé contre l'appelant par faute de plaider pertinemment, et quotir à son appel, Prouocatus, ob desertam prouocationis executionem, e citatis et prouocatis exemptus, et vadimonio solutus, B.

L'heure a sonné sur les defenses de l'intimé, Prouocati defensio ab hora consilij dimittendi occupata est, B.

Un appelant portant visage d'intimé, aussi hardi ou asseuré que l'intimé, Prouocator praesidens prouocati spiritus gerit, Prouocati frontem habet et vultum, B.

Synonymes et Contraires

intimer

verbe intimer
Donner un ordre à quelqu'un.
Traductions

intimer

[ɛ̃time] vt
(= signifier) intimer à qn l'ordre de faire → to order sb to do
(DROIT) → to notify