intrigue

intrigue

n.f.
1. Enchaînement de faits et d'actions formant la trame d'une pièce de théâtre, d'un roman, d'un film : L'intrigue est pleine de rebondissements 1. action, scénario
2. Machination secrète ou déloyale qu'on emploie pour obtenir un avantage ou pour nuire à qqn : Déjouer une intrigue complot, conspiration cabale, menées
3. Liaison amoureuse passagère : Nouer une intrigue avec qqn aventure, idylle

INTRIGUE

(in-tri-gh') s. f.
Embarras, difficulté où l'on se trouve ; sens primitif qui ne s'emploie guère qu'avec : hors, sortir de.
Je suis fort aise que vous approuviez le mariage de Grignan ; il est vrai que c'est un très bon et un très honnête garçon, qui a.... de l'estime et de la considération dans le monde ; que faut-il davantage ? je trouve que nous sommes fort bien sortis d'intrigue [SÉV., Lett. à Bussy, 7 janv. 1669]
.... Ne recevant aucune réponse j'étais tout prêt à me plaindre de vous, quand j'ai appris que vous aviez failli à mourir ; sur cela j'ai bien changé de ton, et, au lieu des reproches que je vous préparais, je n'ai eu que de la tendresse et de la joie de vous savoir hors d'intrigue [BUSSY-RABUTIN, Lett. à Mme de Sév. 9 mars 1676]
Sans un peu d'effronterie, j'aurai peine à sortir d'intrigue [DANCOURT, Été des coquettes, sc. 21]
Combinaison et série de pratiques secrètes pour faire réussir une affaire.
Il perçait dans tous les secrets, démêlait toutes les intrigues [BOSSUET, Le Tellier.]
Un homme me disait autrefois que nos chagrins venaient des intrigues où nous nous engagions, encore plus que de nos fautes [MAINTENON, Lett. à Mme de la Viefville, 20 juin 1708]
Celle [la sagesse] du siècle, qui s'empresse et qui s'inquiète, qui conduit des intrigues, qui démêle des intérêts [FLÉCH., Dauphine.]
Ne descendons jamais dans ces lâches intrigues, N'allons point à l'honneur par de honteuses brigues [BOILEAU, Art p. IV]
La dispensation des honneurs sacrés ne fut plus une intrigue de cour, mais une affaire de religion [MASS., Panég. St Louis.]
Les intrigues des cours, les cris des factions.... [VOLT., Olymp. III, 2]
Ce qu'un savant gagne en intrigues, il le perd en génie ; de même que, dans la mécanique, ce qu'on gagne en temps on le perd en forces [ID., Facéties, Diatr. doct. Akakia.]
Par quels ressorts secrets ? par quelle heureuse intrigue ? [ID., Brutus, III, 2]
Le cri public est la plus infaillible des intrigues et la meilleure des protections [ID., Lett. Tressan, 3 févr. 1758]
Absolument. L'intrigue, les combinaisons, le jeu des pratiques secrètes.
L'intrigue est plus puissante à la cour que les liaisons du sang [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 6 déc. 1717]
Un homme qui a vécu dans l'intrigue un certain temps ne peut plus s'en passer [LA BRUY., VIII]
Ne pouvant faire usage d'une beauté passée, elle se tourna du côté de l'intrigue, à quoi son esprit était naturellement porté [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 144, dans POUGENS]
Balue avait plus de finesse dans l'esprit que d'élévation ; souple, adroit, plus faux que politique, plus propre à l'intrigue qu'à la négociation, il s'attachait moins à persuader qu'à séduire [DUCLOS, Hist. Louis XI, Œuv. t. II, p. 362, dans POUGENS]
Dans le vaste champ de l'intrigue, il faut savoir tout cultiver, jusqu'à la vanité d'un sot [BEAUMARCH., Mar. de Fig. III, 11]
Renonçant aux plaisirs, au repos, à l'amitié, pour se livrer entièrement à l'intrigue et aux affaires [GENLIS, Théât. d'éduc. l'Intrigante, I, 1]
Il aimait l'intrigue comme un jeu, même quand le but ne l'intéressait pas [STAËL, Corinne, XII, 2]
Habileté à intriguer.
Vous ployez sous des plus puissants que vous, et vous opprimez de tout votre petit crédit ceux qui ont moins d'intrigue que vous dans le monde [PASC., Pens. Jés. 35, éd. FAUGÈRE]
La Femme d'intrigue, titre d'une comédie de Dancourt, en cinq actes et en prose, 1692.
Ce Langemet avait beaucoup d'esprit, quelque petite intrigue et de la valeur [SAINT-SIMON, 199, 154]
être homme d'intrigue [J. J. ROUSS., Confess. IX]
Différents incidents qui forment le nœud d'une pièce dramatique. L'intrigue de cette comédie est bien conduite. Le fil de l'intrigue. Le nœud de l'intrigue.
Et qui, débrouillant mal une pénible intrigue, D'un divertissement me fait une fatigue [BOILEAU, Art p. III]
Avez-vous les Trois sultanes ? on dit que cela est charmant ; point d'intrigue, mais beaucoup d'esprit et de gaieté [VOLT., Lett. d'Argental, 15 juin 1761]
Comédie d'intrigue, celle où l'auteur s'occupe surtout d'intéresser et d'amuser par la multiplicité et la variété des incidents qui se croisent. Les Fourberies de Scapin, le Barbier de Séville sont des comédies d'intrigue.
Corneille lui-même avait donné le Menteur, pièce de caractère et d'intrigue prise du théâtre espagnol comme le Cid ; et Molière n'avait encore fait paraître que deux de ses chefs-d'œuvre, lorsque le public avait la Mère coquette de Quinault, pièce à la fois de caractère et d'intrigue, et même modèle d'intrigue [VOLT., Louis XIV, 32]
Dans un roman, combinaison de circonstances et d'incidents qui éveillent et soutiennent la curiosité du lecteur.
Commerce secret de galanterie. Cette femme a eu plusieurs intrigues.
Vous pensiez bien trouver quelque jeune coquette, Friande de l'intrigue et tendre à la fleurette [MOL., Éc. des mar. II, 9]
Une femme d'esprit est un diable en intrigue ; Et, dès que son caprice a prononcé tout bas L'arrêt de notre honneur, il faut passer le pas [ID., Éc. des femmes, III, 3]
Comme elle savait toutes les intrigues de la cour, elle les contait naturellement à Mlle Jennings, et les siennes tout aussi naïvement que les autres [HAMILTON, Gramm. 10]
Elle [Catherine de Médicis] fut accusée d'avoir eu des intrigues avec le vidame de Chartres, mort à la Bastille, et avec un gentilhomme breton nommé Moscouët [VOLT., Henr. II, note 7]
Une intrigue qu'il [Mazeppa] eut dans sa jeunesse avec la femme d'un gentilhomme polonais ayant été découverte, le mari le fit lier tout nu sur un cheval farouche et le laissa aller en cet état [ID., Charles XII, 4]

REMARQUE

  • 1. On a dit, dans le XVIIe siècle, intrique en le faisant masculin :
    Si tu n'es homme à te contenter de la naïveté du style et de la subtilité de l'intrique, je ne t'invite point à la lecture de cette pièce [CORN., la Veuve, au lecteur.]
    .... Mais enfin ces pratiques Vous peuvent engager en de fâcheux intriques [ID., le Ment. I, 6]
    (corrigé par Th. Corneille en : Mais enfin ces pratiques Vous couvriront de honte en devenant publiques).
    Quel intrique jamais a valu celui-ci ? [TH. CORN., le Feint astrologue, III, 4]
  • 2. On disait aussi intrigue au masculin.
    Car ce beau mignon fait la figue à quiconque dit un intrigue [MÉNAGE, Req. des dict. à l'Académie.]

SYNONYME

  • INTRIGUE, CABALE, BRIGUE. Une intrigue est la réunion des moyens employés par une ou plusieurs personnes pour un objet quelconque.
    Une brigue est la réunion combinée des démarches de plusieurs personnes en faveur d'une seule. Une cabale est l'association de plusieurs personnes, pour ou contre une chose ou une personne, [GUIZOT., ]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce prince vouloit que d'Aubigné fut son entremetteur dans cette intrigue [amoureuse] [D'AUB., Vie, XXXIX.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. intrigo (voy. INTRIGUER).

intrigue

INTRIGUE. n. f. Pratique secrète qu'on emploie pour faire réussir ou pour faire manquer une affaire. Intrigue difficile à démêler, à débrouiller. Démêler, dénouer une intrigue. Conduire, mener une intrigue. Des intrigues de cour, de cabinet. Pénétrer les secrets d'une intrigue. Absolument, Esprit d'intrigue. Vivre d'intrigue. Aimer l'intrigue.

Il signifie spécialement Commerce secret de galanterie. Il a une intrigue qui l'empêche de partir. Cette femme a eu plusieurs intrigues.

Il signifie, dans la Littérature dramatique, les Différents incidents qui forment le noeud d'une pièce. L'intrigue de cette comédie est bien conduite. Intrigue compliquée. Le fil de l'intrigue. Le noeud de l'intrigue. Le dénouement de l'intrigue.

Comédie d'intrigue, Celle où l'auteur s'occupe surtout d'intéresser et d'amuser par la multiplicité et la variété des incidents. Les Fourberies de Scapin, le Barbier de Séville sont des comédies d'intrigue.

Synonymes et Contraires

intrigue

nom féminin intrigue
1.  Machination secrète.
2.  Liaison amoureuse.
3.  Succession d'actions.
Traductions

intrigue

Intrigue, Manöver, Umtrieb, Intrigeplot, intrigue, maneuver, manœuvre, action, schemeintrige, verwikkeling, konkelarij, machinatie, manoeuvre, gekonkel, plot, verhaal, verhouding, handelingהתנכלות (נ), מזימה (נ), סכסכנות (נ), עלילה (נ), קנוניה (נ), רוגנה (נ), תככנות (נ), תַּכְכָנוּת, הִתְנַכְּלוּתintrigo, broglio, intreccio, mena, trama, tresca陰謀 (ɛ̃tʀig)
nom féminin
1. actions secrètes et malhonnêtes des intrigues politiques
2. ce qui forme l'action principale d'un film, d'un roman une intrigue policière

intrigue

[ɛ̃tʀig] nf
(= manigances, complot) → intrigue
(= scénario) → plot