intrigueur, euse

INTRIGUEUR, EUSE

(in-tri-gheur, gheû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui intrigue.
Le roi se tourne gravement vers Monsieur [à propos d'un remède donné imprudemment à Mademoiselle, nièce de Louis XIV, par les carmélites] : Ah ! ce sont les carmélites ! je savais bien qu'elles étaient des friponnes, des intrigueuses, des ravaudeuses, des brodeuses, des bouquetières ; mais je ne croyais pas qu'elles fussent des empoisonneuses [SÉV., 15 oct. 1677]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • INTRIGUEUR. Ajoutez :
    Celui-là [Retz] ne doit être choisi que pour aller présider dans l'assemblée des intrigueurs, et pour aller semer les schismes de la division, même dans la plus forte tranquillité de la paix, [, la Requête des trois états (1651), dans Choix de Mazarinades, t. II, p. 308]