intrinsèque


Recherches associées à intrinsèque: inhérent

intrinsèque

adj. [ lat. intrinsecus, au-dedans ]
Qui appartient à l'objet lui-même, indépendamment des facteurs extérieurs (par opp. à extrinsèque) : Les qualités intrinsèques d'une personne inhérent à [sout.], propre à conventionnel, fictif

intrinsèque

(ɛ̃tʀɛ̃sɛk)
adjectif
propre à, qui appartient à les propriétés environnementales intrinsèques d'un bâtiment la valeur intrinsèque d'une monnaie

INTRINSÈQUE

(in-trin-sè-k') adj.
Qui est intérieur à quelque chose, en dedans de quelque chose.
La contexture intrinsèque des corps [MAIRAN, Éloge de Boulduc.]
Terme d'anatomie. Muscles intrinsèques, muscles propres à certains organes, par opposition à ceux qui appartiennent en même temps à ces organes et à d'autres parties voisines.
Fig. Qui est propre, essentiel à quelque chose. Qualités intrinsèques. Valeur intrinsèque, la valeur qu'ont les objets indépendamment de toute convention. La valeur intrinsèque d'un bijou d'or est la matière même, sans aucun égard à la façon.
On a entendu, en 1718, le parlement en corps dire au duc d'Orléans que la valeur intrinsèque du marc d'argent est de vingt-cinq livres ; comme s'il y avait une autre valeur réelle, intrinsèque, que celle du poids et du titre [VOLT., Louis XIV, 30]
Terme de logique. Arguments intrinsèques, arguments tirés de la nature même du sujet. Terme de rhétorique. Lieux communs intrinsèques, autrement dits intérieurs, sorte de chefs généraux que les anciens rhéteurs regardaient comme appartenant aux sujets eux-mêmes ; c'étaient surtout la définition, l'énumération, les similitudes, les contraires, les causes et les effets, et les circonstances ; ils les opposaient aux lieux communs extrinsèques ou extérieurs.
Substantivement et familièrement. Celui, celle qui est dans l'intimité d'une maison.
Mme la duchesse, Mlle de Lislebonne, Mme d'Espinay, les intrinsèques de l'entre sol de Meudon [SAINT-SIMON, 295, 31]
S. m. Le dedans.
C'était un homme d'infiniment d'esprit, et qui savait extraordinairement, d'ailleurs un répertoire d'anecdotes de cour où il avait passé sa vie dans l'intrinsèque [SAINT-SIMON, 66, 104]
D'Aubanton [était] surtout appliqué à bien connaître l'intrinsèque de chacun et à mettre tout en profit [ID., 90, 191]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Que les bonnes œuvres ont quelque valeur à justifier l'homme, cela ne vient pas de leur dignité propre, laquelle ils appellent intrinseque [CALV., Instit. 612]
    Ce qui engendra une tres grande et intrinseque amitié entre eux [DESPER., Contes, CXXVIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. intrinsec ; espagn. et ital. intrinseco ; du bas-lat. intrinsecus, que les scolastitiques formèrent de l'adverbe latin intrinsecus, intérieurement. Intrinsecus paraît formé de intra, en dedans, et secus, le long.

intrinsèque

INTRINSÈQUE. adj. des deux genres. Qui est intérieur et au-dedans de quelque chose qui lui est propre et essentiel. Qualités, propriétés intrinsèques. Bonté intrinsèque.

Valeur intrinsèque, Valeur qu'ont les objets indépendamment de toute convention. Il se dit, particulièrement, de la Valeur des pièces de monnaie par rapport à leur poids.

intrinsèque


INTRINSèQUE, adj. INTRINSèQUEMENT, adv. [In-trein-sèke, sèkeman: les 2 premieres lon. 3e è moy. 4e e muet.] Ce sont termes de Philosophie. Intérieur, qui est au dedans. "Qualités, propriétés intrinsèques. = En parlant des monoies, valeur intrinsèque, c'est la valeur des espèces, par raport au poids. — Voy. INTÉRIEUR. = "Cela est bon intrinsèquement.

Synonymes et Contraires

intrinsèque

adjectif intrinsèque
Traductions

intrinsèque

מהותי ביסודו (ת), תוכי (ת), תוך-תוכי (ת)

intrinsèque

intrinsic

intrinsèque

intrinsisch

intrinsèque

intrínseco

intrinsèque

intrinsieke

intrinsèque

inneboende

intrinsèque

[ɛ̃tʀɛ̃sɛk] adjintrinsic