intronisé, ée

INTRONISÉ, ÉE

(in-tro-ni-zé, zée) part. passé d'introniser
À peine fut-il intronisé, qu'il [un pape] déclara dans un consistoire qu'il ferait justice des rois de France et d'Angleterre [VOLT., Mœurs, 71]