invaincu, ue

INVAINCU, UE

(in-vin-ku, kue) adj.
Qui n'a jamais été vaincu.
Ton bras est invaincu, mais non pas invincible [CORN., Cid, II, 2]
Ce bonheur a suivi leur courage invaincu, Qu'ils ont vu Rome libre autant qu'ils ont vécu [ID., Hor. III, 6]
Que mes braves guerriers et vos Grecs invaincus Une seconde fois fassent trembler l'Euphrate [VOLT., Olympie, I, 2]
Opposer au vainqueur un courage invaincu [SAURIN, Spart. IV, 3]
Montrer en lui l'athlète vaillant au combat de la vie qui lutte et grandit jusqu'au bout de ses forces, et quitte l'arène, blessé à mort, mais invaincu [GILBERT, Éloge de Vauven.]

SYNONYME

  • INVAINCU, INDOMPTÉ. " Invaincu signifie autre chose d'indompté.
    Un pays est indompté, un guerrier est invaincu.... On a dit que invaincu est un barbarisme ; non, c'est un terme hasardé et nécessaire [VOLT., sur le Cid, II, 5]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quant à moy, quoique l'on m'emmeine lié, je demeure neantmoins invaincu vainqueur de mes ennemis [AMYOT, Eumènes, 36]
    Invaincu commander à chacune personne [RONS., Élég. 8]
    Assemblez sur mon corps la France et l'italie Et toutes les cités qui sentirent les coups De ma dextre invaincue, et m'enterrez desscus [ID., Prosopopée du duc de Guise.]

ÉTYMOLOGIE

  • In.... 1, et vaincu. On voit par l'historique que invaincu n'est pas, comme on l'a soutenu, un mot de la création de Corneille.