invective

invective

n.f. [ bas lat. invectivus, de invehere, attaquer ]
Parole violente et injurieuse : Se répandre en invectives contre qqn injure, insulte
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

invective

(ɛ̃vɛktiv)
nom féminin
parole violente une invective publique se répandre en invectives contre qqn
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

INVECTIVE

(in-vè-kti-v') s. f.
Discours injurieux, expression injurieuse contre quelque personne ou contre quelque chose.
Un homme de cette sorte est un savant artisan de calomnies... il blâme avec des éloges et non pas avec des invectives [BALZ., De la cour, 5e disc.]
Ma foi ! tu me fais tort avec cette invective [MOL., l'Ét. I, 2]
Mon Dieu ! tout doux : vous allez d'abord aux invectives ; est-ce que nous ne pouvons pas raisonner ensemble sans nous emporter ? [ID., Mal. imag. I, 5]
Il fit mille invectives contre la fureur du jeu [HAMILT., Gramm. 4]
Faut-il.... insulter aux cendres de ceux qui le sollicitèrent de se déclarer contre son devoir, et faire d'un éloge particulier une invective publique ? [MASS., Or. fun. Villeroy.]
Clodius, si connu par les invectives de Cicéron, son ennemi, n'est guère mieux traité par les historiens [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 237, dans POUGENS]
Le torrent de ses invectives ne peut être arrêté [D'OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 50, dans POUGENS]
Un Claveret, qui avait fait une comédie intitulée la Place royale, sur le même sujet que Corneille, se répandit en invectives grossières ; Mairet lui-même s'avilit jusqu'à écrire contre Corneille, avec la même amertume [VOLT., Comment. Corn. Cid, Préface]
On n'a recours aux invectives que quand on manque de preuves [DIDER., Pens. phil. 15]
L'invective invite l'invective [ID., Claude e. Nér. II, 109]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Une nouvelle invective en laquelle j'espere traictier desvertuz et proprietez de noblece [CHRIST. DE PISAN, Charles V, 1, Prologue.]
  • XVIe s.
    Et m'a semblé souvent nouveau et estrange de les veoir [les anciens] se desmentir et s'injurier, sans entrer pourtant en querelle.... nous voyons la liberté des invectives qu'ils font les uns contre les aultres [MONT., III, 79]

ÉTYMOLOGIE

  • Invectif.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

invective

INVECTIVE. n. f. Parole ou suite de paroles violentes et injurieuses contre quelqu'un ou contre quelque chose. Sanglante, longue, furieuse invective. Se répandre en invectives contre quelqu'un. Un plaidoyer plein d'invectives.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

invective

Invective, Inuectio, Inuectiua.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

invective


INVECTIVE, s. fém. INVECTIVER, v. n. [Invèktîve, tivé; 2eè moy. 3e lon. 4e e muet au 1er, é fer. au 2d] Invective, parole, expression injurieûse et véhémente. Discours plein d'invectives. "S'emporter en invectives, à des invectives. = Invectiver, faire des invectives contre. "Invectiver contre quelqu'un, contre le vice, contre la Religion, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

invective

nom féminin invective
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

invective

הטחת דברים (נ), התלהמות (נ), ניאוץ (ז), ריב שפתיים (ז), שוט לשון (ז), הִתְלַהֲמוּת, נִאוּץ

invective

Invektive

invective

invectiva

invective

invective

invective

invettiva, tirata

invective

нападки

invective

skældsord

invective

ovett

invective

[ɛ̃vɛktiv] nfinvective
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005