irréligion

irréligion

n.f.
Absence de convictions religieuses, de religion athéisme, incroyance ; croyance, foi

IRRÉLIGION

(i-rré-li-ji-on. Voy. pour l'accent la remarque à IRRÉLIGIEUSEMENT ; il vaut mieux prononcer i-rre-li-ji-on) s. f.
Manque de religion.
La négligence qu'on apporte à communier mène à l'impiété et à l'irréligion [ARNAULD, Fréquente communion, Préface]
Dieu même n'a pas dédaigné de punir l'irréligion des peuples qui profanaient les temples qu'ils croyaient saints [BOSSUET, Polit. VII, II, 3]
Ces héros de l'ancien Testament qui se faisaient un mérite de pratiquer leur religion à la face même de l'irréligion [BOURDAL., Respect hum. 2e avent, p. 382]
Partout la piété des justes est blessée par les discours de l'irréligion [MASS., Carême, Avenir.]
Quel scandale en effet qu'un soupçon d'irréligion, jeté sur l'auteur de la Démonstration évangélique ? [OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 409, dans POUGENS]
À ces trois points se rapportent toutes les accusations d'irréligion et de persécution dont on voudrait flétrir l'intégrité, la sagesse et l'orthodoxie de vos représentants [MIRABEAU, Collection, t. V, p. 265]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Vous accusez de connivence, lacheté et irreligion les plus saints et fervens serviteurs que Dieu ait eus en Israel [ST FRANÇOIS DE SALES, dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. irreligionem, de in.... 1, et religio, religion.

irréligion

IRRÉLIGION. n. f. Caractère de celui ou de ce qui est irréligieux. On l'accuse d'irréligion. La débauche, les mauvaises compagnies l'ont jeté dans l'irréligion. Entretenir l'esprit d'irréligion parmi les masses.
Synonymes et Contraires

irréligion

nom féminin irréligion
Manque de conviction religieuse.
Traductions

irréligion

irreligión