irriter

(Mot repris de irritasse)

irriter

v.t. [ du lat. irritare, exciter ]
1. Provoquer chez qqn un certain énervement, pouvant aller jusqu'à la colère : Toute objection à ses idées l'irrite agacer, contrarier, énerver ; apaiser, calmer exaspérer, horripiler
2. Enflammer légèrement la peau, un organe, en provoquant une sensation douloureuse : La fumée de cigarette irrite les yeux.

irriter


Participe passé: irrité
Gérondif: irritant

Indicatif présent
j'irrite
tu irrites
il/elle irrite
nous irritons
vous irritez
ils/elles irritent
Passé simple
j'irritai
tu irritas
il/elle irrita
nous irritâmes
vous irritâtes
ils/elles irritèrent
Imparfait
j'irritais
tu irritais
il/elle irritait
nous irritions
vous irritiez
ils/elles irritaient
Futur
j'irriterai
tu irriteras
il/elle irritera
nous irriterons
vous irriterez
ils/elles irriteront
Conditionnel présent
j'irriterais
tu irriterais
il/elle irriterait
nous irriterions
vous irriteriez
ils/elles irriteraient
Subjonctif imparfait
j'irritasse
tu irritasses
il/elle irritât
nous irritassions
vous irritassiez
ils/elles irritassent
Subjonctif présent
j'irrite
tu irrites
il/elle irrite
nous irritions
vous irritiez
ils/elles irritent
Impératif
irrite (tu)
irritons (nous)
irritez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais irrité
tu avais irrité
il/elle avait irrité
nous avions irrité
vous aviez irrité
ils/elles avaient irrité
Futur antérieur
j'aurai irrité
tu auras irrité
il/elle aura irrité
nous aurons irrité
vous aurez irrité
ils/elles auront irrité
Passé composé
j'ai irrité
tu as irrité
il/elle a irrité
nous avons irrité
vous avez irrité
ils/elles ont irrité
Conditionnel passé
j'aurais irrité
tu aurais irrité
il/elle aurait irrité
nous aurions irrité
vous auriez irrité
ils/elles auraient irrité
Passé antérieur
j'eus irrité
tu eus irrité
il/elle eut irrité
nous eûmes irrité
vous eûtes irrité
ils/elles eurent irrité
Subjonctif passé
j'aie irrité
tu aies irrité
il/elle ait irrité
nous ayons irrité
vous ayez irrité
ils/elles aient irrité
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse irrité
tu eusses irrité
il/elle eût irrité
nous eussions irrité
vous eussiez irrité
ils/elles eussent irrité

IRRITER

(i-rri-té) v. a.
Mettre en colère, en parlant des personnes qui irritent. Irriter un taureau, un lion.
Ne dites pas à ce zélé magistrat qu'il travaille plus que son grand âge ne le peut souffrir ; vous irritez le plus patient de tous les hommes [BOSSUET, le Tellier.]
A-t-il craint d'irriter les puissants, quand il a pu secourir les faibles ? [FLÉCH., Duc de Mont.]
On n'avait qu'à l'irriter : alors, fougueux et hors de lui-même, il éclatait par des menaces [FÉN., Tél. XVI]
Eurymaque n'avait qu'à le contredire ; en l'irritant, il découvrait tout [ID., ib.]
Fig.
Tout à coup une noire tempête enveloppa le ciel, et irrita toutes les ondes de la mer [FÉN., Tél. VI]
Absolument.
Je veux me faire craindre, et ne fais qu'irriter [CORN., Cinna, IV, 3]
Mettre en colère, en parlant des choses qui irritent.
Ta fortune est bien haut, tu peux ce que tu veux : Mais tu ferais pitié même à ceux qu'elle irrite.... [ID., Cinna, V, 1]
Ici tous les objets vous blessent, vous irritent [RAC., Athal. II, 3]
Les moindres retardements irritaient son naturel ardent [FÉN., Tél. XVI]
La honte irrite enfin le plus faible courage [VOLT., Henr. III]
Rendre plus vif, plus ardent, en parlant des personnes.
Quel démon vous irrite et vous porte à médire ? [BOILEAU, Sat. IX]
Mais de faire fléchir un courage inflexible, .... D'enchaîner un captif de ses fers étonné, ....C'est là ce que je veux, c'est là ce qui m'irrite [RAC., Phèdre, II, 1]
Rendre plus vif, plus violent, en parlant des choses. Irriter le mal. Irriter la fièvre.
Enfin épargnez-moi ces tristes entretiens Qui ne font qu'irriter vos tourments et les miens [CORN., Poly. II, 2]
Sévère craint ma vue, elle irrite sa flamme [ID., ib. II, 5]
Que n'a pas fait ce Sauveur miséricordieux [Jésus] pour prévenir les malheurs de ses citoyens ? fidèle au prince comme à son pays, il n'a pas craint d'irriter l'envie des pharisiens en défendant les droits de César [BOSSUET, le Tellier.]
Pour ne pas irriter la haine publique déclarée contre le ministère [ID., ib.]
Pourquoi veux-tu, cruelle, irriter mes ennuis ? [RAC., Androm. II, 1]
Et c'est cette vertu si nouvelle à la cour Dont la persévérance irrite mon amour [ID., Brit. II, 2]
Je vois que mon silence irrite vos dédains [ID., ib. III, 3]
La possession des richesses ne fait qu'en irriter la soif [FÉN., t. XVIII, p. 54]
Les sciences irritent sa curiosité au lieu de la satisfaire [MASS., Car. Avenir.]
La mollesse De leur goût dédaigneux irritait la paresse [VOLT., Henr. X]
Comment irriter, par degrés, la curiosité du spectateur ? [ID., Lett. d'Argental, 16 mai 1767]
Et tous ses ennemis irritent ma colère [ID., Tancr. II, 1]
Me voir rappeler incessamment tant de doux souvenirs, c'était irriter le sentiment de mes pertes [J. J. ROUSS., Conf. VI]
Il faudrait s'attacher principalement à irriter l'appétit [DIDER., Interprét. de la nat. n° 39]
Causer une excitation sur les membranes et sui les nerfs. Irriter la membrane pituitaire par des sternutatoires. Cela m'irrite les nerfs.
Terme de médecine. Exciter dans une partie une activité excessive, accompagnée d'ordinaire d'une sensation plus ou moins douloureuse. La fumée irrite l'œil.
S'irriter, v. réfl. Devenir irrité, se mettre en colère.
Quels foudres [ô Dieux] lancez-vous quand vous vous irritez, Si même vos faveurs ont tant de cruautés ? [CORN., Hor. III, 1]
Mais ce n'est pas assez, amis, de s'irriter, Il faut voir quels moyens on a d'exécuter [ID., Pomp. IV, 1]
Faible, et qui s'irritait contre un trépas si lent [RAC., Mithr. V, 4]
Qu'un jeune homme ne s'irrite jamais contre un vieillard, qu'il ne le menace jamais [DIDER., Opin. des anc. phil. (Pythagorisme).]
S'irriter que, s'irriter de ce que.
Sa bonté [de Dieu] s'irrite que vous lui fassiez demander des grâces pour autrui, tandis que vous vous réservez le privilége de pouvoir l'outrager encore vous-même [MASS., Carême, Véritable culte.]
Par extension, devenir impatient.
Plus l'obstacle qu'on trouve à ses grandeurs paraît faible, plus l'ambition s'irrite de ne pas le vaincre [BOSSUET, Polit. X, III, 5]
Fig. La mer s'irrite, commence à s'irriter, la mer s'agite, commence à s'agiter.
Devenir plus vif, en parlant des choses. Les haines s'irritaient en secret.
Ta fureur s'irritant soi-même dans son cours [RAC., Brit. V, 6]
Ce feu, longtemps caché, qui vient de nous surprendre, Dans Vérone allumé, s'irritait sous la cendre [DUCIS, Othello, I, 1]
Terme de médecine. Contracter une irritation. Sa gorge s'irrite à force de parler. On a dit en un sens analogue : le sang s'irrite.
Je pense à votre belle jeunesse, à votre santé.... comme vous en avez abusé, comme votre sang s'est irrité [SÉV., 11 mai 1680]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si furent irritez et provoquez contre les Romains [BERCHEURE, f° 11, verso.]
  • XVe s.
    Je suis beaucoup irrité Contre toi, vin desloyal [BASSEL., XX.]
  • XVIe s.
    Ilz attisoient le feu le plus qu'ilz pouvoient au dedans de la ville, en l'irritant par toute maniere qu'il leur estoit possible [AMYOT, Brut. 39]
    Un tousseur continuel irrite mon poulmon [MONT., I, 91]
    La volupté mesme cherche à s'irriter par la douleur [ID., III, 2]
    Irriter les frelons [COTGRAVE, ]
    Le zele est une ardante affection de l'ame qui tend à l'honneur de Dieu et au salut du prochain, dont s'ensuit aussi qu'elle s'irrite quand on le deshonore [LANOUE, 68]
    L'eau qu'on arreste en est plus irritée, Et bruit plus fort plus elle est arrestée [DESPORTES, Diverses amours, XV, dialogue.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. irritare, que les étymologistes latins regardent comme un fréquentatif de irrire, inrire, gronder, grogner, en parlant d'un chien. Du supin irritum vient le causatif irritare ( 2nd i long), faire gronder comme un chien, irriter. In-rire est formé de in, en, et rire, qui est le radical sanscrit rai ( a long), ragati ( 1er a long), il aboie (dans le véda).

irriter

IRRITER. v. tr. Mettre en colère. Rien ne m'irrite plus que de pareils discours. C'est un homme qui s'irrite facilement. Pourquoi vous irriter ainsi? Un rien suffit pour l'irriter. On vous a irrité contre moi. Irriter les esprits par des mesures imprudentes.

Il signifie aussi, figurément, Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent. Vous irritez sa colère, son courroux, au lieu de chercher à l'apaiser. Les obstacles irritaient son courage. Cela ne fit qu'irriter sa passion, ses désirs, sa douleur.

Il signifie, en termes de Médecine, Qui détermine de la douleur, de la chaleur et de la tension dans un organe, dans un tissu quelconque. La piqûre des orties irrite la peau. Avoir les muqueuses irritées.

Il se dit, quelquefois, en parlant d'une Simple excitation des membranes, des nerfs, etc. Cette musique discordante m'irrite les nerfs.

irriter

Irriter, Ciere aliquem, Exasperare, Incitare, Lacessere, Irritare.

Irriter un homme qui ne nous laissera pas en paix, Irritare crabrones.

Irriter quelqu'un contre un autre, Iratum aliquem alteri facere.

Irriter l'un contre l'autre, Inter se omnes committere.

Irrité, Irritatus.

Chose irritante, Irritamentum.

Traductions

irriter

anreizen, aufhetzen, aufreizen, reizen, irritieren, sekkierenirritate, excite, incite, provoke, rouse, stimulate, stir up, abet, chafe, put someone's back up, smart, arouse, nettle, gallirriteren, prikkelen, aanstoken, ophitsen, sarren, ergeren, opstangjagen, licht doen ontsteken, verbitteren, tergen, op stang jagenגירה (פיעל), הזעים (הפעיל), הכעיס (הפעיל), הרגיז (הפעיל), הרעים (הפעיל), הרתיח את דמו, זעם (פ'), עצבן (פיעל), צרם (פ'), עִצְבֵּן, הִזְעִים, הִכְעִיס, הִרְגִּיז, הִרְתִּיחַ אֶת דָּמוֹ, זָעַםincitarincitiacuciar, encresparse, incitarärsyttääincitare, spronare, crucciare, esacerbare, indispettire, irritare, stizzireconcitar, incitar, provocar, irritaraţîţa, incita, provoca, stimulaalevlendirmekερεθίζω刺激drážditirritereirritera (iʀite)
verbe transitif
1. énerver, mettre en colère Ses propos m'irritent.
2. provoquer une réaction légère un tissu qui irrite la peau

irriter

[iʀite] vt
(= agacer) → to irritate, to annoy
(MÉDECINE) (= enflammer) → to irritate [iʀite] vpr/vi
(= peau, lésion) → to get inflamed
(= se mettre en colère) → to get annoyed
s'irriter contre qn → to get annoyed with sb, to get irritated with sb
s'irriter de qch → to get annoyed sth, to get irritated at sth