italique

(Mot repris de italiques)

1. italique

adj. [ lat. Italicus ]
Relatif à l'Italie ancienne : Les populations italiques.

2. italique

adj. et n.m. [ de 1. italique ]
Se dit du caractère d'imprimerie incliné vers la droite (par opp. à romain) : Mettre un mot en italique.

ITALIQUE

(i-ta-li-k') adj.
Qui appartient à l'Italie. La race italique.
Que le chantre flatteur du tyran des Romains, L'auteur harmonieux des douces Géorgiques, Ne vante plus ses lacs et leurs bords magnifiques, Ces lacs que la nature a creusés de ses mains Dans les campagnes italiques [VOLT., Épître 76]
Après les trois Othon, ce combat de la domination allemande et de la liberté italique resta longtemps dans les mêmes termes [ID., Mœurs, 37]
Il se dit particulièrement de ce qui a rapport à l'ancienne Italie. Les peuples italiques. Philosophie italique, philosophie de Pythagore, ainsi nommée parce que ce philosophe résida longtemps dans la partie de l'Italie qu'on nommait Grande Grèce.
Il y a une célèbre division de la philosophie en ionique et italique ; Thalès de Milet a été chef de la secte ionique, et Pythagore de la secte italique [FÉN., Pythagore.]
Guerre italique, se dit de la guerre sociale. Droit italique, droit de cité et de suffrage qui fut accordé par la république romaine après la guerre sociale. Ancienne version italique, ou, substantivement, ancienne italique, version latine des Écritures, telle qu'elle était avant la correction de saint Jérôme
Terme d'imprimerie. Caractère italique, ou, substantivement, L'italique, caractère différent du caractère romain et un peu incliné de gauche à droite, comme l'écriture ; on s'en sert surtout pour attirer l'attention sur un mot, sur une phrase en particulier. L'italique a été ainsi nommé parce qu'il fut inventé par l'imprimeur Alde Manuce, en Italie.
On a mis en italique quelque chose qui n'y doit pas être [BOSSUET, Lett. 91]
Heures italiques, les 24 heures du jour naturel comptées entre deux couchers de soleil consécutifs.
Scille italique, autre nom de la jacinthe (liliacées).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Plusieurs disoyent que c'estoyent inventions italiques et qu'un bon gros rempar suffisoit [LANOUE, 323]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. italicus, d'Italia, Italie.

italique

ITALIQUE. adj. des deux genres. Qui appartient à l'Italie ancienne. Les peuples italiques. Les langues italiques. La philosophie italique, La philosophie de Pythagore.

Il se dit, en termes d'Imprimerie, d'un Caractère différent du caractère romain, et un peu incliné vers la droite, comme l'écriture. Dans le Dictionnaire, les exemples sont imprimés en lettres italiques, en caractères italiques. Il s'emploie aussi comme nom masculin. On se sert de l'italique pour les mots que l'on veut distinguer du reste du texte.

italique


ITALIQUE, adj. et subst. [Italike.] Caractère d'Imprimerie diférent du romain, et un peu couché. Dans ce Dictionaire, les mots répétés entre deux crochets, sont en caractère italique. On se sert de l'italique pour marquer ce qu'on veut distinguer du reste du discours.

Traductions

italique

italic, italicscursief, Italischkursivletra itálicaitalicoкурсив斜體kurzívakursivנטוי기울임꼴 (italik)
nom masculin
lettres penchées vers la droite une citation mise en italique

italique

[italik] nm
en italique → in italic
en italiques → in italics