jambé

(Mot repris de jambez)

jambe

JAMBE. n. f. Partie du corps humain qui s'étend depuis le genou jusqu'au pied. La jambe est formée de deux os, le tibia et le péroné. Avoir les jambes grosses, courtes, tortues, cagneuses. Être haut sur jambes. Avoir la jambe bien faite, la jambe fine. Le gras de la jambe. C'est à peine s'il peut se tenir sur ses jambes, tant il est faible. En termes de Manège : La science du cavalier consiste dans l'accord de la main et des jambes. Se servir de la jambe de dedans. Soutenir la jambe de dehors. Ce cheval sent très bien les jambes, Il est sensible aux aides de ces parties.

Jambes de coq se dit de Jambes qui n'ont pas de mollet.

À mi-jambe, Jusqu'à la moitié de la jambe. L'eau lui venait à mi-jambe.

JAMBE se dit aussi, par extension, de Tout l'ensemble du membre inférieur, y compris la cuisse. Les jambes d'une danseuse, d'une statue.

Fam., Avoir de bonnes jambes, les jambes bonnes, Être en état de bien marcher, de marcher longtemps. Figurément, N'avoir plus de jambes, N'avoir plus la force de marcher.

Jambe de bois, Dispositif en bois qui tient lieu d'une jambe amputée. Porter, avoir une jambe de bois. Jambe articulée. Par extension, C'est un vieil invalide, une jambe de bois.

Aller, courir à toutes jambes, Aller, courir fort vite.

Fig., et fam., Je lui romprai bras et jambes, Je le maltraiterai, je le rouerai de coups. Couper bras et jambes à quelqu'un, Lui retrancher beaucoup de ses prétentions, de ce qu'il regarde comme ses droits. Cet arrêt lui a coupé bras et jambes. Il signifie plus ordinairement Ôter à quelqu'un le moyen d'agir, d'arriver à ses fins, de réussir. La perte de son protecteur lui a coupé bras et jambes. Ce malheur, ce contretemps lui a coupé bras et jambes. Il signifie encore Frapper d'étonnement, de stupeur. Cette nouvelle me coupa bras et jambes.

Fig. et pop., Prendre ses jambes à son cou, Partir sur l'heure, s'enfuir. On dit quelquefois, dans le même sens, Jouer des jambes.

Fig. et fam., Avoir ses jambes de quinze ans, se dit d'une Personne âgée qui est encore ferme sur ses jambes.

Fig., Cela lui fait une belle jambe, se dit, par ironie, de Ce qui n'apporte aucun avantage à quelqu'un, de ce dont il ne retire que peu ou point d'utilité. Il est familier.

Fig. et fam., Faire la belle jambe, Faire le beau.

Fig., Jouer quelqu'un par-dessous jambe, par-dessous la jambe, Déranger avec facilité les projets de quelqu'un et l'amener avec adresse à faire exactement ce qu'on veut de lui. N'ayez rien à démêler avec lui, il vous jouerait par-dessous la jambe. Il les a tous joués par-dessous jambe.

Fig. et fam., Traiter quelqu'un par-dessous la jambe, par-dessous jambe, Le traiter comme une personne de peu de considération.

Passer la jambe à quelqu'un, Lui donner un croc-en-jambe. Il signifie figurément et familièrement Obtenir sur lui un avantage, le desservir.

JAMBE se dit, par analogie, des Pattes de certains animaux qui répondent à la jambe dans l'homme. Les jambes d'une autruche. Les jambes de devant, les jambes de derrière d'un cheval, d'un boeuf. Ce cheval a les jambes arquées, enflées. On l'emploie aussi très souvent, dans ce sens, en termes de Manège. Retenir la jambe de dedans du cheval, ou celle du dehors, la gauche ou la droite. Changer la direction de telle ou telle jambe de l'animal par l'action oblique et croisée de l'une ou de l'autre rêne.

Jambe de cerf, La partie du pied d'un cerf comprise entre le talon et les ergots qu'on appelle Les os.

JAMBE se dit, par analogie, de Chacune des deux branches d'un compas, des deux règles mobiles d'un compas de proportion, etc.

Jambes de force se dit de Deux grosses pièces de bois qui, posées sur les extrémités de la poutre du dernier étage d'un bâtiment, vont se joindre dans le poinçon pour former le comble,

Jambe sous poutre, La chaîne de pierre de taille mise dans un mur pour porter la poutre, La jambe sous poutre a manqué, il faut la rétablir.

jambé

JAMBÉ, ÉE. adj. Il ne s'emploie guère qu'avec les adverbes Bien, mal, et signifie Qui a la jambe bien ou mal faite. C'est un jeune homme bien jambé. Il est très familier.

jambe

Jambe, proprement c'est la partie de l'homme, et de toute beste, depuis le montant ou cheville du pied, jusques au genouil ou jarret, Tibia, Le Picard, comme aussi fait le Languedoc et nations adjacentes, dit gambe, du mot Grec kampê, jaçoit que ledit terme Grec signifie Curuamen, Poplex, Suffrago.

¶ Jambe aussi en matiere de bastimens, c'est une esleveure de pierre de taille en un mur, de la largeur de ladite pierre pour soustenir un tref, ou poultre mis dedans ladite muraille.

La jambe depuis le genouil jusques en bas, Crus cruris.

Le gras et le mol de la jambe, Sura.

Qui a les jambes tortues en dehors, Vatius vatij, Valgus.

Qui a les jambes torses en dedans, Compernis, huius compernis.

Qui a les jambes tortues, Varus, Loripes.

Aller les jambes fort ouvertes, Varicare, Varicari.

Avoir une jambe çà, et l'autre là, Stare diductum.

Celuy à qui on a couppé une jambe, qui a une jambe de bois, Calobatarius.

Les jambes luy faillent, Genua media succidunt, B.

Une maladie quand les veines des cuisses et jambes se laschent et remplissent de sang melancholique, Varix.

¶ Faire selon la jambe le coup, Suo se pede metiri.

¶ Les jambes d'un huis, ou d'une porte, Antae antarum, Antepagmenta ostiorum, B.

¶ Jambes de pierres, Pilae lapideae.

jambé


JAMBÉ, ÉE, adj. Qui a la jambe bien faite. "Des hommes robustes bien facés, bien jambés. Linguet. L'Acad. ne le met pas.
   REM. Jambé, ne signifie cela qu'avec bien On ne dit point jambé tout seul Marin.