joignant, ante

JOIGNANT, ANTE

(joi-gnan, gnan-t') adj.
Qui est joint à, contigu. Maison joignante à la mienne. Les maisons joignantes ont été brûlées. Il se dit aussi sans la préposition à. Un champ joignant la prairie.
Joignant, prép. Tout proche, sans qu'il y ait rien entre deux.
C'est mon trésor que l'on m'a pris. - Votre trésor ! où pris ? - Tout joignant cette pierre [LA FONT., Fabl. IV, 20]
Lassay se crut dévot, et se fit une retraite charmante joignant les Incurables [SAINT-SIMON, 33, 31]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et si dois ta robe bailler à tel qui sache bien taillier, Et face bien seans les pointes Et les manches joignans et cointes [, la Rose, 2158]
    Quant aucuns fait son jardin ou son prael en lieu privé et là où il n'a nule veue de voisins, et aucuns des voisins veut mesonner joingnant, on ne li pot pas deffendre le mesonner [BEAUMANOIR, XXIV, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • C'est le participe présent de joindre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    JOIGNANT. Ajoutez :
    Adv. Tout joignant, tout auprès.
    Mme Nevers répondit, mais ce fut si bas que, encore que je fusse tout joignant,... je n'en pus rien ouïr [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]