jouissance

jouissance

n.f. [ de jouir ]
1. Plaisir intense tiré de la possession ou de l'obtention de qqch : Cette victoire lui a procuré une vive jouissance délectation, joie, satisfaction
2. Plaisir sexuel orgasme, volupté
3. Libre disposition de qqch ; droit d'utiliser une chose, d'en jouir : Il a la jouissance de la totalité de cette maison usage

jouissance

(ʒwisɑ̃s)
nom féminin
1. fait de se servir de qqch avoir la jouissance d'un jardin
2. plaisir sexuel la jouissance féminine
3. grand plaisir, bonheur Quelle jouissance d'être en vacances !

JOUISSANCE

(jou-i-san-s') s. f.
Action de jouir, satisfaction intellectuelle et morale, ou sensuelle. Les nobles jouissances de l'esprit. Pour lui le travail est une jouissance.
La passion s'affaiblit par la jouissance, la jouissance est le terme du désir [BONNET, Ess. analyt. âme, ch. 18]
Action de jouir de ce qui procure avantage ou agrément.
Une longue et paisible jouissance d'une des plus nobles couronnes de l'univers [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Après un si long temps de pleine jouissance, Vos attraits sont à vous sans contestation [REGNARD, le Joueur, II, 2]
Possession et usage de quelque chose. La jouissance d'un privilége, d'un droit. Avoir pleine et entière jouissance de ses biens. Entrer en jouissance. Il n'a point la propriété de cette terre, il n'en a que la jouissance, que l'usufruit sa vie durant. Troubler quelqu'un dans sa jouissance.
Ne refusa-t-il pas une grande abbaye qu'on lui offrit pour un de ses fils, parce qu'il n'était pas encore capable de se déterminer par son propre choix, et que la jouissance d'un grand revenu lui pouvait être dans la suite un engagement à demeurer sans vocation dans l'état ecclésiastique ? [FLÉCH., Lamoignon.]
Terme juridique. La perception des fruits et l'usage. Plus étroitement. La perception des fruits que produit une chose.
La perception des fruits constitue, sous le nom de jouissance, un des attributs de la propriété [DUCAURROY, Instit. expliq. § 406]
Terme de bourse et de finance. Droit aux intérêts ou aux dividendes de l'exercice courant. Jouissance de telle époque, se dit de l'époque de l'année où le trésor public paye les intérêts de la dette inscrite, où une compagnie paye ses dividendes. Trois pour cent, jouissance 1er janvier. Crédit mobilier, jouissance juillet, etc.
Il se dit d'un amour satisfait.
Celui-ci a fait un madrigal sur une jouissance, celui-là a composé des stances sur une infidélité [MOL., Préc. 10]
Une pièce de vers où l'on décrit une aventure amoureuse.
L'abbé Tétu, homme connu par beaucoup de bouquets à Iris, d'impromptus, de jouissances et de psaumes paraphrasés, après avoir voulu être longtemps un agréable débauché, eut l'ambition de convertir Mlle de Lenclos à sa mort [VOLT., sur Mlle de Lenclos.]
En langage libre, avoir la jouissance d'une femme, avoir commerce avec elle.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je leur lairrois la jouissance de mes biens [MONT., II, 77]
    L'amitié ne prend accroissance qu'en la jouissance [ID., I, 209]

ÉTYMOLOGIE

  • Jouissant ; provenç. gaudensa.

jouissance

JOUISSANCE. n. f. Satisfaction voluptueuse, éprouvée tantôt par les sens, tantôt par l'âme ou l'esprit. Il ne cherche que la jouissance. Il recherche les jouissances matérielles, grossières. Jouissance délicate. Pour lui ce travail est une jouissance. Il trouve une véritable jouissance à remplir son devoir.

Il signifie aussi Possession d'une chose don on tire des profits, des avantages, etc. Jouissance paisible. Pleine jouissance. La jouissance d'un privilège, d'un droit. Avoir pleine et entière jouissance de ses biens. Il obtint un arrêt qui le mit en jouissance de cette terre. Entrer en jouissance. On lui en a accordé, donné, laissé la jouissance. Assurer à quelqu'un la jouissance d'une chose. Troubler quelqu'un dans sa jouissance. Il n'a point la propriété de cette terre, il n'en a que la jouissance, que l'usufruit, sa vie durant.

En termes de Finance, Jouissance de telle époque, se dit en parlant de l'Époque de l'année où le Trésor public paie les intérêts d'une rente inscrite au Grand Livre, où une compagnie paie ses dividendes, les intérêts de ses obligations. Jouissance du vingt-deux mars, du vingt-quatre juin, etc.

Action de jouissance, Action supplémentaire qui sans porter d'intérêt donne droit à une part dans le dividende.

jouissance

Jouissance, C'est usage d'une chose à souhait, et par consequent possession d'icelle chose. Selon ce on dit estre en possession et jouissance d'une maison In aedium possessione esse. Il semble neantmoins que jouissance importe quelque chose plus que possession.

Donner jouissance de volupté, Consecutionem voluptatis afferre.

Tenir la jouissance de ses plaisirs, Potiri voluptatum.

Tu veux que la jouissance en soit tienne au danger d'autruy, Tuum esse in potiundo periculum non vis.

Jouissance soubs la main du Roy, Recheance, Possessio rerum fiduciaria.

Synonymes et Contraires

jouissance

nom féminin jouissance
1.  Plaisir intense.
2.  Libre disposition de.
Traductions

jouissance

genot

jouissance

pleasure, enjoyment

jouissance

Genuss

jouissance

享受

jouissance

nydelse

jouissance

즐거움

jouissance

njutning

jouissance

[ʒwisɑ̃s] nf
[âme, esprit, chair] → pleasure
(DROIT) [terrain] → use