juc

JUC

(juk) s. m.
Le bâton où perchent les poulets.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il usoit quelque fois de si rudes termes que les poules s'en fussent levées de juc [DESPER., Contes, XVI]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. JUCHER ; namur. joc ; Berry, guche, ou gueuche, s. f. juc, jûche ; bourg. guiche.

juc


JUC, s. m. JUCHER, v. n. JUCHOIR, s. m. [Juk, juché, choar: 2e é fer. au 2d.] Jucher, c'est en parlant des poules, des faisans, etc. se mettre sur une perche, ou sur une branche pour dormir. "Les poules juchent dans le poulailler; les faisans sur les arbres. = Juc et juchoir, est l'endroit où juchent les poules. Trév. et le Rich. Port. mettent les deux. L'Acad. ne met que le 2d. = Jucher se dit au figuré, en st. famil. avec le pron. pers. se jucher, ou au passif, être juché.