judas

judas

[ ʒyda] n.m. [ de Judas, n.pr. ]
1. (Souvent avec une majuscule) Traître : Ce Judas m'a dupé fourbe
2. Petite ouverture ou système optique aménagé dans une porte, pour voir ce qui se passe de l'autre côté sans être vu : Regarder par le judas.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

judas

(ʒyda)
nom masculin
petite ouverture qui permet de voir de l'autre côté épier ses voisins par le judas de la porte d'entrée
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

JUDAS

(ju-dâ ; l's se lie : un ju-dâ-z ouvert) s. m.
Nom du disciple qui trahit Jésus-Christ.
Le style de l'Évangile est admirable en tant de manières, et, entre autres, en ne mettant jamais aucune invective contre les bourreaux et ennemis de Jésus-Christ, car il n'y en a aucune des historiens contre Judas, Pilate, ni aucun des Juifs [PASC., Pens. XIX, 2, éd. HAVET.]
Fig. Un traître. C'est un Judas.
Monsieur Judas est un drôle Qui soutient avec chaleur Qu'il n'a joué qu'un seul rôle Et n'a pris qu'une couleur [BÉRANG., M. Judas.]
Adj.
Que voilà qui est scélérat ! que cela est judas ! [MOL., Bourg. gent. III, 10]
Baiser de Judas, caresse que l'on fait à quelqu'un pour le trahir. Poil de Judas. poil roux.
Fig. Petite ouverture pratiquée à un plancher, pour voir ce qui se passe au-dessous, et ainsi nommée parce que celui qui regarde par le judas regarde pour ainsi dire en trahison. Regarder par le judas.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nous demandons du lait de truye à l'hotesse : l'un fait le mauvais, l'autre le Judas, et tout vient en partage avec les compagnons [D'AUB., Faen. III, 1]
    Jaune paisle, jaune doré, couleur de Judas, d'aurore, de serain [ID., ib. I, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Judas ou Juda, nom juif qui vient d'une racine signifiant célébrer, confesser.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

judas

JUDAS. n. m. Traître, par allusion au disciple qui trahit JÉSUS-CHRIST. C'est un Judas. Il est familier.

Fig., Baiser de Judas Voyez BAISER.

JUDAS se dit figurément d'une Petite ouverture pratiquée à un plancher pour voir ce qui se passe au-dessous et plus souvent à une porte pour voir ce qui se passe derrière. Ouvrir, fermer le judas. Regarder par le judas.

Il se dit aussi d'un Miroir suspendu hors d'une fenêtre et disposé de telle façon que l'on peut voir ce qui se passe dans la rue.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

judas


JUDAS, s. m. [On ne prononce pas l's.] Ce nom propre du disciple perfide, qui trahit J. C. est devenu un nom comun, pour signifier un traître, mais seulement dans le discours familier. "C'est un Judas. "Traître comme Judas. = Baiser de Judas, caresses perfides. = Poil de Judas, poil rouge.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

judas

אשנב הצצה (ז), עינית (נ)

judas

Judas

judas

[ʒyda] nm (= trou) → spy-hole
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005