jumart

JUMART

(ju-mar) s. m.
Nom donné au produit de l'accouplement très problématique soit du taureau et de la jument ou d'une ânesse, soit d'un âne et d'une vache.
J'ai fait venir un de ces jumarts du Dauphiné.... j'ai reconnu tant par l'inspection des parties extérieures que par la dissection des parties intérieures, que ces jumarts n'étaient que des bardeaux, c'est-à-dire des mulets provenant du cheval et de l'ânesse [BUFFON, Quadrup. t. VII, p. 245]
Voltaire écrit jumare : Comme les juments font des mulets et des jumares, Sing. nat. 29. De fait, en allemand ce mot est écrit Jumarre.

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue, à moins qu'on ne pense que ce soit une dérivation irrégulière de jument : jum, et la finale péjorative art. Le languedocien gimere, gimeroû, selon Diez, fait penser au latin chimaera.

jumart

JUMART. s. m. Animal qu'on supposait engendré soit d'un taureau et d'une ânesse, ou d'un âne et d'une vache, soit d'un cheval et d'une vache, ou d'un taureau et d'une jument.