justifié, ée

JUSTIFIÉ, ÉE

(ju-sti-fi-é, ée) part. passé de justifier
Qui est mis hors d'inculpation.
Il n'a pas besoin d'être justifié de ce reproche [BOSSUET, Hist. II, 12]
Prouvé vrai, juste. Une prophétie justifiée par l'événement.
Il [Louis XI] dit que, par la dévotion qu'il avait à la Vierge, il espérait qu'il ne mourrait que le samedi ; circonstance qui fut remarquée parce qu'elle se trouva justifiée par l'événement [DUCLOS, Hist. Louis XI, Œuv. t. III, p. 338, dans POUGENS]
Terme de théologie. Les justifiés, ceux qui ont reçu la justification.
Que l'habitude et l'exercice des vertus n'est pas absolument nécessaire aux justifiés pour le salut [SCULTET, dans BOSSUET 2e avert. 19]