légal, ale

LÉGAL, ALE

(lé-gal, ga-l') adj.
Qui est prescrit par la loi. Formalités légales. Qui est selon la loi. Voies légales. Moyens légaux.
Charles [1er, d'Angleterre] avait des vertus domestiques, du courage, de la modération, de la probité ; mais on lui disputait, la loi à la main, tous ses actes ; ils pouvaient être bons, mais ils n'étaient pas légaux [CHATEAUBR., Stuarts, Charles 1er.]
Il y a eu un texte légal à l'appui de chaque empiétement du pouvoir ; il s'en est trouvé un pour obliger le médecin à trahir l'asile où le blessé avait été recueilli [CARREL, Œuvres, t. IV, p. 209]
Assassinat légal, condamnation à mort qui est inique, mais où les formes de la loi ont été observées. Pays légal, l'ensemble de ceux qui, dans une constitution où n'est pas le suffrage universel, ont seuls le droit de nommer les représentants du pays ; se dit par opposition à suffrage universel. Médecine légale, voy. MÉDECINE.
Terme de théologie. Qui a rapport à l'ancienne loi. Commandement légal. Cérémonie légale. Les viandes légales. Les impuretés légales.
Le libérateur, le saint des saints amènerait la justice éternelle, non la légale, mais l'éternelle [PASC., Pens. XVI, 16, éd. HAVET.]
Qui a de la loyauté.
M. Naudé était un homme fort sage et fort prudent, fort réglé, qui semblait vivre dans une certaine équité naturelle ; il était fort bon ami, fort égal et fort légal, [, l'Esprit de Guy Patin, Amsterd. 1713, p. 284]
Ce sens est tombé en désuétude ; du reste, étymologiquement, légal est le même que loyal.

SYNONYME

  • LÉGAL, LÉGITIME. Ce qui est légal est conforme à la loi. Ce qui est légitime est conforme à l'équité. Un acte qui viole la loi ne peut jamais être légal ; mais il peut être légitime en raison des circonstances.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ainsi se maintinrent jusques à un jour que li legaus [gens de loi] et li esleus et li autre baron fisent [firent] un parlement ensamle [, Chr. de Rains, p. 92]
  • XIVe s.
    Et juste legal en droit positif... [ORESME, Eth. 156]
    Un homme est dit legal qui garde les loys [ID., Thèse de MEUNIER.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. legalis. Légal est le même que loyal (voy. ce mot). Légal a été refait sur le latin ; la formation primitive est leal ou loial.