légitimation

(Mot repris de légitimations)

légitimation

n.f.
1. Action de légitimer : Refuser la légitimation de la violence justification, motivation
2. Dans la langue juridique, acte par lequel on rend légitime un enfant naturel.

LÉGITIMATION

(lé-ji-ti-ma-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de légitimer un enfant naturel.
Harlay, consulté sur la légitimation d'enfant sans nommer la mère, avait donné la planche du chevalier de Longueville, qui fut mise en avant, sur le succès duquel ceux du roi passèrent [SAINT-SIMON, 17, 198]
Reconnaissance authentique et juridique des pouvoirs d'un envoyé, d'un député, etc. Après la légitimation de ses pouvoirs auprès de la diète, il est entré en fonctions.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Par ceste legitimation [, le Songe du vergier, I, 107]
  • XVIe s.
    Ce roi miserable, se voiant ainsi defavorizé, eut recours au pape, pour le prier d'estre juge de sa legitimation [D'AUB., Hist. XI, 397]

ÉTYMOLOGIE

  • Légitimer.

légitimation

LÉGITIMATION. n. f. Changement d'état d'un enfant naturel que ses père et mère reconnaissent par mariage subséquent, et qui acquiert par là les droits des enfants nés en légitime mariage. Autrefois la légitimation pouvait s'opérer par lettres de chancellerie.

Il signifie aussi Action de légitimer, sans qu'il y ait mariage entre le père et la mère. La légitimation des enfants naturels de Louis XIV.

Il signifie aussi Reconnaissance authentique et juridique des pouvoirs d'un envoyé, d'un mandataire, etc. Après la légitimation de ses pouvoirs auprès de la diète, il est entré en fonctions.

légitimation


LÉGITIMATION, s. f. LÉGITIME, adj. et subst. LÉGITIMER, v. act. LÉGITIMITÉ, s. f. [Légitima-cion, me, , mité; 1re é fer. 4e e muet au 2d, é fer. au 3e.] Légitime, adj. 1°. Qui a les qualités requises par la loi, "Mariage légitime, enfant légitime. = 2°. Juste, équitable. "Droit, prétention légitime. "Avoir un sujet légitime de se plaindre. = Légitime, s. f. La portion que la Loi atribûe aux enfans sur les biens de leurs pères et de leurs mères. "Il n'a eu que sa légitime: il a été réduit à sa légitime. — On apèle légitimaire, celui qui n'a eu que sa légitime, par oposition à héritier et à légataire. "Il y a procès entre les héritiers, les légataires et les légitimaires.
   Légitimer, c'est rendre un enfant naturel capable des droits des enfans légitimes. Légitimation est l'acte par lequel un bâtard est légitimé. "Lettres de légitimation. "Il a été légitimé par le mariage subséquent de ses père et mère; ou par lettres du Prince. = Fig. "Cette incertitude autorise leurs représentations, mais elle ne peut pas légitimer leur désobéissance. Anon. La rendre légitime.
   Légitimité, état, qualité d'un enfant légitime. "On lui dispute sa légitimité. = Équité. "La légitimité de ses droits, de ses prétentions, etc.

Synonymes et Contraires

légitimation

nom féminin légitimation
Action de légitimer.
Traductions

légitimation

Legitimation

légitimation

legitimación

légitimation

legittimazione

légitimation

легитимация

légitimation

legitimação

légitimation

legitimation

légitimation

[leʒitimasjɔ̃] nf (DROIT) [enfant naturel] → legitimization