léthé

(Mot repris de léthés)

LÉTHÉ

(lé-té) s. m.
Terme de mythologie. Un des fleuves de l'enfer, celui dont les ombres étaient obligées de boire pour oublier le passé.
Ces âmes [des champs Élysées, après mille ans] allaient boire de l'eau du Léthé, et demandaient instamment à rentrer dans de nouveaux corps, et à revoir la lumière du jour [VOLT., Dict. phil. Résurrection, III]
Je viens chercher vivant le calme du Léthé ; Beaux lieux, soyez pour moi ces bords où l'on oublie ; L'oubli seul désormais est ma félicité [LAMART., Médit. le Vallon.]
Fig. Avoir bu de l'eau du Léthé, avoir peu de mémoire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mon travail sans profit est le seau des Belides, Et mes chauds desespoirs les fieres Eumenides, Mais las ! en mon enfer Lethés ne passe point [DESPORTES, Diane, II, 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Termes grecs signifiant oubli, dorique, oublier ; latin latere, être caché (voy. LATENT).

léthé

LÉTHÉ. n. m. T. de Mythologie. Suivant les poètes anciens, Fleuve des enfers où les ombres des morts allaient boire pour oublier le passé. On met ici ce mot parce qu'il s'emploie figurément dans le sens d'Oubli. Boire de l'eau du Léthé, Oublier, perdre la mémoire.