lacet

lacet

n.m. [ de lacs ]
1. Cordon que l'on passe dans des œillets pour serrer un vêtement, des souliers, etc.
2. Nœud coulant pour prendre le gibier collet, lacs

LACET

(la-sè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des la-sè-z élégants ; lacets rime avec traits, succès) s. m.
Cordon plat ou rond, ferré à l'un des bouts ou aux deux, avec lequel on serre un vêtement, un corset, etc. en le passant dans des œillets.
Quand j'étais à Moutiers, j'allais faire des lacets chez mes voisines [J. J. ROUSS., Conf. V]
Lacs avec lequel on prend les perdrix, les lièvres, etc.
Elle [la grive] se prend facilement soit à la pipée, soit au lacet, mais moins cependant que le mauvis [BUFF., Ois. t. V, p. 392]
Fig. Être pris dans ses propres lacets, être pris par cela même à l'aide de quoi on voulait prendre les autres.
Malgré ses fiertés affectées, il [Jurieu] sentait bien l'embarras où il s'était mis, et que, pris dans ses propres lacets, plus il ferait d'efforts pour se dégager, plus il redoublerait les nœuds qui le serrent [BOSSUET, 6e avert. 2]
Fig. Piéges, embûches.
Pour attirer les âmes infirmes dans leurs lacets [BOSSUET, Var. I]
Sachez [jeune fille] que cette vanité [se parer] qui vous paraît innocente, machine de loin contre votre honneur ; elle vous tend des lacets [ID., Sermons, Honneur, 1]
Corde garnie de boules que les habitants de l'Amérique espagnole savent lancer avec beaucoup d'adresse, et avec laquelle ils enlacent un cheval, un homme, et s'en rendent maîtres.
Cordon avec lequel les Turcs et autres peuples orientaux font étrangler un condamné.
Au point du jour l'apothicaire de Sa Majesté entra dans ma chambre avec une potion mêlée de jusquiame, d'opium, de ciguë, d'ellébore noir et d'aconit, et un autre officier alla chez vous avec un lacet de soie bleue [VOLT., Zadig, 18]
Envoyer le lacet à un pacha, dépêcher auprès de lui un agent chargé de l'étrangler.
Terme de marine. Petit cordage qui sert à lacer une bonnette.
Anse de corde à laquelle on accroche un boyau qu'on veut tordre.
Terme de botanique. Lacet de mer, lacet de Neptune, varech filiforme et très long (hydrophytes), dit aussi corde fil et boyau de mer, chordaria flagelliformis, Ag.
Petite broche de fer avec laquelle les serruriers unissent les deux parties d'une charnière. Petite ferrure qui garnit un anneau de fer que l'on veut fixer.
Les lacets d'un chemin, se dit d'un chemin de montagne qui, pour diminuer la fatigue de l'ascension, gagne le terrain en montant obliquement et revenant sur lui-même à un point plus élevé, comme fait le lacet d'un corset. On dit dans le même sens : Ce chemin fait le lacet. On dit qu'un chemin de fer a un mouvement de lacet, quand il éprouve en marchant un mouvement latéral de va-et-vient ou de roulis, causé par un manque d'adaptation et d'ajustement entre les roues et la largeur des rails.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Elle vous avoit un corset D'un fin bleu, lassé d'un lasset [MAROT, II, 201]
    ....Scellé du grand scel, à lassets de soye et de cire verte [CARLOIX, IX, 21]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de lacs ; bourguig. laissô ; wallon, lèsète ; namur. lasète ; provenç. lassol.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    LACET. Ajoutez :
    10° Sorte de coutil.
    Coutils rayés pour literie, fantaisie pour stores, lacets bleus et blancs pour habillements... [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 514]

lacet

LACET. n. m. Cordon plat ou rond, de fil de soie ou de cuir ferré par un bout ou par les deux bouts, qu'on passe dans des oeillets pour serrer une partie de vêtement quelconque et principalement les corsets des femmes, les chaussures, les guêtres. Serrer ou desserrer un lacet. Passer un lacet. Ferrer un lacet. Couper un lacet. Un lacet qui s'est défait, qui s'est cassé.

Il s'est dit aussi du Cordon avec lequel les Turcs et d'autres peuples de l'Orient faisaient étrangler les condamnés. Le sultan fit envoyer le lacet au grand vizir disgracié.

Par analogie, en termes de Ponts et Chaussées, il se dit des Chemins de montagne qu'on dirige obliquement et qu'on ramène sur eux- mêmes à un point plus élevé, afin d'obtenir des pentes moins rapides. Routes en lacet. Les lacets d'un chemin de fer. Le chemin fait des lacets.

En termes de Chemin de fer, Mouvement de lacet, Mouvement de va-et-vient ou de roulis, causé par un manque d'ajustement entre les roues et la largeur des rails. On éprouve dans ce train un mouvement de lacet qui fatigue.

LACET désigne encore un Noeud coulant avec lequel on prend les perdrix, les lièvres, etc. Tendre un lacet. Prendre un lièvre au lacet.

Il s'emploie parfois figurément, au pluriel, et signifie Pièges, embûches. Je me suis laissé prendre aux lacets de cet intrigant.

lacet


LACET. Voyez LACER.

Synonymes et Contraires

lacet

nom masculin lacet
Tracé sinueux.
Traductions

lacet

Schnur, Schuhband, Schnürsenkel, Senkellace, shoelace, shoe‐lace, shoe-laceveter, schoenveter, nestel, rijgveter, strik, strop, (haarspeld)bocht, wurgkoordזיגזג (ז), חוט (ז), עניבת שרוך (נ), שנץ (ז), שרוך (ז), זִיגְזָג, שְׂרוֹךְllaçtkanička, tkanička do botskobånd, snørebånd, snørrebåndŝuŝnuretocordón, cordón del zapatoatacador, cadarço, cordão, cordelskoband, skosnöre, snörenκορδόνιlaccetto, laccio, lacciolo, legaccio, stringa, tornante, lacci, laccio da scarpaرَبَاطُ الـحِذَاء, رِبَاطُ الـحِذَاءkengännauha, nauhavezice, vezice za cipeleひも, 靴ひも구두끈, 레이스lisse, skolissesznurowadło, sznurówkaшнурокเชือกผูกรองเท้า, เชือกรองเท้าayakkabı bağı, bağcıkdây buộc, dây buộc giày鞋带 (lasɛ)
nom masculin
lien qui permet d'assembler deschoses attacher ses lacets

lacet

[lasɛ] nm
[chaussure] → lace
chaussures à lacets → lace-ups, lace-up shoes
[route] → sharp bend
(= collet) → snare